Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Existe-t-il des indicateurs pertinents pour réaliser une sérologie antirabique après traitement post-exposition à un risque rabique ? - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.352 
P. Morineau, B. Fuchs, J. Coutherut, P. Delbos, C. Biron, F. Raffi
 CHU Hôtel Dieu, Nantes, France 

Résumé

Introduction

Au sein de notre centre antirabique (CAR) une sérologie ELISA est indiquée après vaccination antirabique (VAR) chez les personnes immunodéprimées (ID), les patients60 ans, en cas d’immunothérapie antirabique, en cas de protocole débuté à l’étranger, d’écart de protocole, de grossesse, d’antécédents de VAR, d’infection aiguë intercurrente et de traitement par chloroquine. Cette étude a pour objectif d’analyser les résultats sérologiques post-VAR et de déterminer quels sont parmi ces indications les critères pertinents pour la réalisation d’une sérologie.

Matériels et méthodes

Étude descriptive des données épidémiologiques et sérologiques de tous les patients d’un CAR de 01/2012 à 12/2017.

Résultats

Plus de 2000 personnes ont eu recours au CAR entre 2012 et 2017, dont 803 ont bénéficié d’une consultation médicale avec vaccination post-exposition. Au total, 231 personnes ont eu une sérologie antirabique, dans un délai théorique de 15jours après la fin du protocole de VAR : âge médian de 34 ans (0–90 ans), sex-ratio H/F=0,83. Parmi les 231 patients, 3,5 % (n=8) n’ont pas de critères à la réalisation d’une sérologie, 66,3 % (n=153) ont un seul critère, 25 % (n=58) 2 critères, 5,2 % (n=12) 3 critères et plus. Les différents critères étaient, par ordre de fréquence, une immunothérapie chez 47 % (n=109), un âge60 ans chez 27,3 % (n=63), un écart de protocole chez 19,9 % (n=46), un début ou la totalité de leur vaccination à l’étranger chez 23,4 % (n=54), une immunodépression chez 1,73 % (=4), un antécédent de VAR chez 13,4 % (n=31), une grossesse chez 1,73 % (n=4) et une infection intercurrente chez 0,43 % (n=1). Le taux d’anticorps antirabiques était insuffisant chez 13 personnes (5,6 %), d’âge médian 63 ans (21–78 ans), qui ont tous bénéficiées d’au moins une dose de vaccin supplémentaire. Parmi ces 13 patients, le nombre de critères à la réalisation d’une sérologie de contrôle était de 1 chez 9, de 2 chez 3 et de 3 chez une personne. La présence d’un taux d’anticorps antirabiques après VAR insuffisant (<à 0,5UI/mL) est significativement associée à un âge60 ans (54 % (7/13) versus 25 % (13/218), p=0,027) et une immunodépression (15,4 % (2/13) versus 0,9 % (2/218), p=0,017), mais pas aux autres situations (immunothérapie, écart de protocole, début ou totalité de la VAR à l’étranger ou antécédent de VAR, différences non significatives)

Conclusion

Les 2 critères qui semblent être pertinents pour réaliser une sérologie après traitement post-exposition antirabiques sont un âge60 ans et une immunodépression. Une harmonisation des pratiques sur les indications à réaliser ces sérologies serait nécessaire au sein des différents CAR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S141 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vaccination chez les patients atteint d’arthrite juvénile idiopathique
  • L. Percheron, S. Tellier, C. Pajot, K. Brochard
| Article suivant Article suivant
  • Performances du premier test rapide IgG rougeole (Biosynex Measles) : un premier pas vers une stratégie vaccinale personnalisée
  • T. Prazuck, C. Pelletier, G. Giraudeau, S. Verdu, C. Muller, T. Paper, L. Hocqueloux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.