Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Performances du premier test rapide IgG rougeole (Biosynex Measles) : un premier pas vers une stratégie vaccinale personnalisée - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.353 
T. Prazuck 4, C. Pelletier 1, G. Giraudeau 2, S. Verdu 2, C. Muller 3, T. Paper 3, L. Hocqueloux 1
1 CHR d’Orléans, Orléans, France 
2 Laboratoire de virologie, CHU Poitiers La Milletrie, Poitiers, France 
3 Biosynex, Strasbourg, France 
4 Service des maladies infectieuses et tropicales, CHR d’Orléans, 45067 Orléans, France 

Résumé

Introduction

Rendre la vaccination plus « acceptable » par les populations est un enjeu de santé publique. Les épidémies récentes de rougeole sont liées à une baisse de la couverture vaccinale. Dans ce contexte nous développons le concept de la vaccination personnalisée. En effet, la seconde dose (rattrapage) de vaccin rougeole n’est justifiée que pour ceux qui n’ont pas répondu à la première dose. Un nombre élevé d’enfants reçoivent ainsi une dose inutile. Nous avons développé un test rapide destiné à discriminer les personnes justifiant de la seconde dose de vaccin. Nous présentons les performances du premier test rapide mondiale rougeole, entièrement développé en France.

Matériels et méthodes

Les patients inclus venaient pour un contrôle sérologique (ex : HBV). Leur statut vaccinal était attesté par un carnet de vaccination. Chaque patient a eu un prélèvement capillaire pour réalisation du test rapide. La lecture du résultat (à 15min) était réalisée de façon indépendante par deux opérateurs. Le prélèvement sanguin veineux a permis la réalisation du test quantitatif de référence (Liaison Measles®). Les données ont été analysées à l’aide du logiciel R. Les mesures de sensibilité et spécificité ont été déterminées au seuil de 16,5UA/mL correspondant à 175UI/mL, taux protecteur selon l’OMS.

Résultats

Au total, 139 personnes ont été incluses dans l’étude. Deux jamais vaccinées, 24 avaient reçu une seule dose, 82 avaient reçu 2 doses, 2 avaient reçu 3 doses, 16 avaient présenté une rougeole dans l’enfance et 13 étaient indéterminés. Au total, 79 % des personnes ayant eu une seule dose dans l’enfance et 88 % de ceux ayant eu 2 doses étaient protégés au seuil de 175UI/mL (taux d’efficacité vaccinale). La sensibilité et la spécificité du test rapide étaient respectivement de 66,7 % (IC 95 % : 58,2 %–75,1 %) et de 96,7 % (90,5 %–100 %), la VPP était de 98,7 % et le rapport de vraisemblance positif et négatif étaient respectivement 12,6 et 0,35 témoignant d’une très forte liaison entre le test rapide et la présence d’IgG (coef Yule : 0,95). Pour les personnes n’ayant reçu qu’une dose de vaccin (n=24), 19 avaient un taux d’IgG>175UI/mL (79 %) : le test rapide était négatif pour 10 d’entre eux. Cinq (21 %) avaient un taux d’IgG<175UI/mL : parmi eux, aucun test rapide n’était positif.

Conclusion

Le test Biosynex Measles présente des performances techniques prometteuses. Tous les patients non immuns après une dose avaient un test rapide négatif et seraient éligibles pour la seconde dose. Au total, 52 % des patients immunisés après une dose recevraient une seconde dose versus 79 % selon la stratégie vaccinale actuelle. Si les performances du test étaient confirmées à plus large échelle, en France, sur 800 000 naissances annuelles le test rapide permettrait d’éviter 300 000 vaccinations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S141 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Existe-t-il des indicateurs pertinents pour réaliser une sérologie antirabique après traitement post-exposition à un risque rabique ?
  • P. Morineau, B. Fuchs, J. Coutherut, P. Delbos, C. Biron, F. Raffi
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des accidents d’exposition à risque viral chez les patients victimes de violences sexuelles
  • N. Dournon, R. Ouissa, S. Pellerin, M. Pircher, I. Lamaury, E. Fernandes, C. Clavel-osorio, B. Tressieres, B. Hoen, A. Cabié

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.