Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémie d’hépatites A chez les HSH infectés par le VIH et utilisateurs de PrEP malgré un fort taux d’immunisation - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.363 
C. Charre 1, C. Ramière 1, A.M. Roque-Afonso 2, C. Chidiac 1, F. Zoulim 1, M. Godinot 1, J. Koffi 1, C. Scholtès 1, J.M. Livrozet 1, L. Cotte 1
1 Hospices civils de Lyon, Lyon, France 
2 Assistance publique–Hôpitaux de Paris, Paris, France 

Résumé

Introduction

Depuis la fin de l’année 2016, plusieurs pays européens ont rapporté une augmentation du nombre de cas d’hépatites A chez les HSH. Nous décrivons une épidémie survenue de janvier à juin 2017 dans 2 populations à haut risque de transmission du VHA : les HSH infectés par le VIH (VIH+) et les HSH séronégatifs pour le VIH (VIH−) sous traitement préventif du VIH (PrEP).

Matériels et méthodes

Au total, 94 % des HSH VIH+ et 100 % des HSH sous PrEP suivis dans le département sont suivis dans le service des Maladies Infectieuses du CHU. Les patients présentant une hépatite A objectivée par une sérologie positive en IgM anti-VHA entre le 1er janvier et le 30 juin 2017 ont été décrits par âge, infection VIH ou PrEP. Un séquençage a été réalisé sur les sérums positifs. La proportion de patients susceptibles à l’infection par le VHA a été déterminée en fonction des antécédents médicaux, sérologiques et vaccinaux, afin de calculer le taux d’attaque de la maladie dans les deux populations étudiées. Dans la population VIH+, le taux d’attaque a pu être analysé par classes d’âge. En raison d’un trop faible nombre de cas chez les utilisateurs de PrEP le taux d’attaque n’a pu être calculé en fonction de l’âge.

Résultats

Du 1er janvier 2017 au 30 juin 2017, 46 hépatites A ont été diagnostiqués au laboratoire, dont 33 cas chez des HSH comptant 17 VIH− (dont 3 utilisateurs de PrEP) et 16 VIH+. Le séquençage a identifié les trois souches épidémiques circulant chez les HSH dans les pays européens (1a_VRD_521_2016 (UK/Espagne) : 18 ; 1a_RIVM_HAV16-090 (EuroPride) : 12 ; 1a_V16-25801 : 2). Les HSH VIH+ étaient significativement plus âgés que les utilisateurs de la PrEP (médiane 49 ans vs 36 ans, p<0,001). La proportion de patients susceptibles n’était pas significativement différente entre les 2 groupes (VIH+ : 26,6 % [442/1661], PrEP : 24,9 % [101/406], p=0,48). La proportion de patients susceptibles était maximale dans la tranche d’âge 18–30 ans (VIH+ : 51 % [80/156], PrEP : 37 % [42/114]) et s’abaissait avec l’âge (VIH+ : 22 % [80/156], PrEP : 9 % [3/33], dans la tranche d’âge 51–60 ans). Le taux d’attaque tout âge confondu était comparable chez les VIH+ (3,8 % [16/442]) et chez les utilisateurs de PrEP (3 % [3/101]). Le taux d’attaque chez les VIH+ diminuait de 6,3 % (5/80) pour la tranche d’âge 18–30 ans à 1 % (1/100) pour la tranche d’âge 51–60 ans et 0 % au-delà de 60 ans.

Conclusion

Nous rapportons une épidémie d’hépatite A de transmission sexuelle présumée chez des HSH VIH+ ou utilisateurs de PrEP malgré un taux d’immunité préexistante supérieur à 75 % dans ces 2 populations. L’analyse du taux d’immunité par tranche d’âge montre la susceptibilité d’une proportion importante des patients les plus jeunes, expliquant le fort taux d’attaque dans cette population. La promotion de la vaccination contre le VHA doit être renforcée chez les HSH VIH+ et VIH−, en particulier chez les plus jeunes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S145 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémie d’hépatite A chez les patients HSH infectés par le VIH : une nouvelle IST ? Un ricochet de la PrEP (pré-exposition-prophylaxie) ?
  • A. Martin, L. Meddeb, J.C. Lagier, P. Colson, A. Menard
| Article suivant Article suivant
  • Immunisation contre l’hépatite A autour d’une épidémie chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) suivis pour une infection VIH ou dans le cadre de la PreP : impact d’une campagne de vaccination en période de contingentement des vaccins
  • O. Robineau, T. Huleux, A. Meybeck, A. Boucher, M. Valette, V. Baclet, E. Aissi, I. Alcaraz, E. Senneville

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.