Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Transition des adolescents infectés par le VIH par transmission mère–enfant : évaluation à 10 ans d’un modèle créé dans une structure hospitalière ambulatoire pour adolescents/jeunes adultes - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.367 
A. Wastiaux 1, M. Levine 2, J. Viard 1, S. Matheron 3, T. Girard 1
1 Hôtel-Dieu, Paris, France 
2 R.-Debré, Paris, France 
3 Bichat, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La transition vers la médecine d’adulte des adolescents infectés par le VIH par transmission mère–enfant (VIH-TME) est peu développée en France. Dans cette population vulnérable, cette période est à risque de rupture de suivi, de rupture thérapeutique et d’augmentation de la mortalité. Notre étude décrit les résultats du premier modèle de transition ambulatoire, créé dans une structure pour adolescents/jeunes adultes ayant vécu des ruptures sociofamiliales.

Matériels et méthodes

Tous les patients VIH-TME suivis dans la structure de 2006 à 2017 ont été inclus dans cette étude rétrospective observationnelle. Cette transition s’organisait en trois temps : transfert de l’adolescent du service de pédiatrie vers la structure pour une co-prise en charge par son pédiatre référent et un médecin référent désigné dans la structure ; relais pédiatre–infectiologue d’adulte ; sortie de la structure et suivi en service d’adulte par l’infectiologue. Nous avons évalué le devenir des patients sur le plan clinicobiologique et socioprofessionnel.

Résultats

Entre 2006 et 2017, 82 patients ont été inclus : sex-ratio M/F 0,7, âge médian 18 ans (IQR 16–19), 34 (41 %) orphelins, 36 (44 %) nés en Afrique ; 17 (21 %) ont été au stade SIDA, 45 (55 %) avaient une charge virale ARN VIH plasmatique (CV) indétectable, CD4 médians 492/mm3 (IQR 353–689). Au terme d’un suivi médian de 2,9 ans (IQR 1,1–5) avec une assiduité aux consultations de 74 %, le parcours dans la structure a fait émerger 4 profils de patients selon l’évolution de leur CV : chez 37 (45 %) la CV est restée indétectable, chez 14 (17 %) elle est devenue indétectable, chez 23 (28 %) elle est restée détectable et chez 8 (10 %) elle est devenue détectable. Aux dernières nouvelles, après un suivi médian de 5,8 ans (IQR 2–8,6) : 40 (49 %) étaient encore suivis dans la structure, 38 (46 %) avaient été transférés en service adulte et 4 (5 %) étaient perdus de vue (PDV) ; 4/82 (5 %) ont eu une infection opportuniste sévère, sans aucun décès ; pour les 74 patients ayant un suivi régulier (40 dans la structure et 34 en service adulte), 51/74 (69 %) avaient une CV indétectable, CD4 médians 600 (IQR 437–809), 73/74 (92 %) avaient une formation et/ou un emploi et 8/74 (11 %) avaient au moins un enfant dont aucun n’était infecté.

Conclusion

Ce premier modèle de transition ambulatoire pour les patients VIH-TME entre la pédiatrie et la médecine adulte permet de maintenir des adolescents ayant de nombreux critères de fragilité dans un parcours de soins. Bien que plusieurs profils d’évolution de la CV et plusieurs modalités de sortie de la structure aient été identifiés, la majorité des patients ont bénéficié d’une amélioration de leur profil immunovirologique et de leur insertion socioprofessionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S146-S147 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Consommation de substances et comportement sexuel à risque chez les PVVIH en France : résultats de l’étude EQUIPIER
  • M. Duracinsky, P. Carrieri, C. Lalanne, D. Zucman, O. Chassany, L. Weiss, C. Duvivier
| Article suivant Article suivant
  • Mieux VIHeillir : étude descriptive d’une population gériatrique VIH
  • R. Collarino, R. Landman, B. Phung, S. Lariven, G. Peytavain, Y. Yazdanpanah, C. Rioux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.