Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cancers classant sida et infection par le VIH : expérience tunisienne - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.374 
A. Ghrabi, L. Ammari, A. Berriche, S. Aissa, F. Kanoun, H. Harrabi, B. Kilani, R. Abdelmalek, H. Tiouiri Benaissa
 CHU La Rabta, Tunis, Tunisie 

Résumé

Introduction

Les personnes infectées par le VIH (PVVIH) ont un risque élevé de développer des cancers classant sida : le sarcome de Kaposi (SK), le lymphome non Hodgkinien (LNH) et cancer du col utérin (CCU). L’objectif de cette étude est d’étudier les principales caractéristiques épidémiologiques des cancers classant sida chez cette population.

Matériels et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective sur une période de 31 années (1986–2016) incluant tous les PVVIH suivis au service des maladies infectieuses de l’hôpital La Rabta à Tunis, et chez qui un cancer classant sida avait été diagnostiqué.

Résultats

Nous avons colligé 53 cas de cancer répartis en 36 hommes et 16 femmes (sex-ratio : 2,25). La moyenne d’âge était de 40,50 ans (23–69 ans). La majorité des patients (56 %) avaient une transmission hétérosexuelle du VIH, 27 % étaient des usagers de drogues par injection, et 17 % étaient des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Le diagnostic de cancer était inaugural à l’infection par le VIH chez 46 % des patients. Trente-six cancers (69 %) étaient diagnostiqués à l’ère des thérapies antirétrovirales combinées (2000–2016). Dans notre série, le SK était diagnostiqué chez 30 patients (58 %), le LNH chez 17 patients (33 %) et le CCU chez 5 patientes (9 %). L’examen histologique a permis de confirmer le diagnostic de cancer chez la totalité des patients (100 %). Pour le SK, la localisation était cutanéomuqueuse chez 22 patients (73 %) et viscérale chez 8 patients (27 %). Au diagnostic de SK, l’infection par le VIH évoluait depuis une durée moyenne de 23,52 mois, et le compte moyen de LT CD4 était de 130,8C/μL. Pour le LNH, le lymphome diffus à grandes cellules B était le plus fréquent (n=10, 59 %). Au diagnostic de LNH, l’infection par le VIH évoluait depuis une durée moyenne de 20 mois, et le compte moyen de LT CD4 était de 148,27C/μL. Le CCU a été diagnostiqué chez 5 patientes. Au diagnostic de CCU, l’infection par le VIH évoluait depuis une durée moyenne de 82,6 mois, et le compte moyen de LT CD4 était de 437,6C/μL. La survie globale à 2 ans était égale à 37 % pour le SK, 18 % pour le LNH et 40 % pour le CICU.

Conclusion

En Tunisie, les cancers classant sida représentent un motif fréquent de découverte de l’infection par le VIH justifiant la nécessité d’améliorer le dépistage du VIH. Il semble raisonnable de renforcer le dépistage des cancers classant sida et l’accès aux thérapies antirétrovirales combinées chez les PVVIH suivis, notamment en cas de compte de LT CD4 inférieur à 500C/μL, afin de réduire la morbi-mortalité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S149 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications liées au VIH chez des malades hospitalisés dans un service de maladies infectieuses
  • K. Diallo Mbaye, N.A. Lakhe, R. Ndiaye, C.T. Ndour, V.M.P. Cissé Diallo, A. Massaly, D. Ka, L. Fortes Déguenonvo, C.T. Ndour, M. Seydi
| Article suivant Article suivant
  • Vers un suivi personnalisé du dépistage du cancer du col utérin chez les femmes vivant avec le VIH
  • A. Rodallec, C. Allavena, S. Sécher, E. Vaucel, T. Pineau, S. Wylomanski, L. Mérieux, G. Aillet, F. Raffi, M. Coste-Burel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.