Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications liées au VIH chez des malades hospitalisés dans un service de maladies infectieuses - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.373 
K. Diallo Mbaye 1, N.A. Lakhe 1, R. Ndiaye 1, C.T. Ndour 2, V.M.P. Cissé Diallo 1, A. Massaly 1, D. Ka 1, L. Fortes Déguenonvo 1, C.T. Ndour 1, M. Seydi 1
1 CHNU de Fann, Dakar, Sénégal 
2 Division de lutte contre le Sida et les IST (IST), Dakar, Sénégal 

Résumé

Introduction

Les PVVIH meurent maintenant beaucoup moins d’infections opportunistes liées au sida. La mortalité est désormais liée aux complications dues à la chronicité de l’infection.

Malgré les progrès diagnostiques et thérapeutiques majeurs, l’infection par le VIH reste une affection grave, voire mortelle.

Objectif

Évaluer des complications liées à l’infection à VIH chez les patients hospitalisés dans un service des maladies infectieuses sur une période de sept ans.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective, descriptive à visée analytique portant sur les dossiers des PVVIH hospitalisées du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2014.

Résultats

Au total, 1106 cas ont été colligés soit une prévalence hospitalière de 15, 28 % et un sex-ratio de 1,19 en faveur des femmes.

L’âge moyen était de 42,38±11,55 ans. La majeure partie (80,3 %) provenait de la zone urbaine, exerçait une profession dans 56 % et étaient mariés dans 56,32 % des cas. Le principal facteur de risque identifié était le multipartenariat sexuel (75,6 %) et la plupart (65,89 %) ont découvert leur statut sérologique au cours de leur hospitalisation.

Cliniquement, presque les deux tiers des patients (63,2 %) était au stade 4 de l’OMS.

La majorité, (84,4 %) était en immunodépression sévère avec un taux de CD4 inférieur à 200 cellules/mm3.

Plus de la moitié (51,9 %) était en première ligne de traitement, la combinaison la plus usitée était 2NUC+1NNUC (90,4 %).

Sur le plan évolutif, la quasi-totalité (98 %) des patients avait présenté au moins une complication. L’évolution a été fatale dans 469 cas soit une létalité de 40,44 %. La présence de complication était un facteur significativement associé à la survenue de décès.

Les complications cardiovasculaires, respiratoires, rénales, digestives, neurologiques, métaboliques et nutritionnelles, de décubitus ont été corrélées à un décès avec une différence statistiquement significative (p<0,05).

Conclusion

Les outils de diagnostic et de suivi immunovirologique doivent être disponibles dans les structures de santé. Il faut aussi promouvoir la stratégie du « Test and Treat ». Les molécules pour la prévention et le traitement de certaines infections opportunistes devraient être disponibles et gratuites pour toutes les PVVIH. Par ailleurs, il faut guetter la survenue de complications et dépister les comorbidités chez les PVVIH pour une meilleure prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S149 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diminution de la proportion des décès liés au foie chez les patients co-infectés VIH/VHC
  • D. Salmon, P. Sogni, E. Rosenthal, F. Bani-Sadr, M. Valentin, L. Wittkop
| Article suivant Article suivant
  • Cancers classant sida et infection par le VIH : expérience tunisienne
  • A. Ghrabi, L. Ammari, A. Berriche, S. Aissa, F. Kanoun, H. Harrabi, B. Kilani, R. Abdelmalek, H. Tiouiri Benaissa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.