Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête de bonnes pratiques sur la réalisation des hémocultures au sein du pôle de gériatrie d’un centre hospitalier universitaire - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.004 
C. Arlaud 1, C. Chaillet 1, T. Fosse 1, V. Mondain 2, O. Guérin 1
1 Hôpital Cimiez CHU, Nice, France 
2 Hôpital de l’Archet CHU, Nice, France 

Résumé

Introduction

Le vieillissement de la population induit un risque infectieux plus fréquent et plus sévère. Avec une symptomatologie frustre et hétérogène, la documentation paraclinique est nécessaire. Reposant sur les hémocultures (HC), la prise en charge diagnostique des bactériémies doit être précoce et codifiée pour favoriser l’adaptation thérapeutique antibiotique. Dépendant d’une prescription médicale (PM), les HC font partie des prélèvements les plus fréquents en milieu hospitalier. C’est un geste complexe et il demande une certaine technicité. Compte tenu du faible taux de positivité globale des HC au sein du pôle de gériatrie d’un centre hospitalier universitaire (CHU), l’objectif est d’évaluer les connaissances des infirmier(e)s (IDE) sur les bonnes pratiques de réalisation des HC.

Matériels et méthodes

L’enquête est réalisée au cours du mois de janvier 2018 au sein du pôle de gériatrie du CHU comprenant 2 Unités de court séjour gériatrique (USCG), 6 Soins de suite et de réadaptation (SSR), 2 Unités de soin de longue durée (USLD). Il s’agissait d’un questionnaire qualitatif anonyme, adressé aux IDE, basé sur 5 questions ouvertes, ciblant les indications, la méthode d’asepsie, le nombre de flacons prélevés, l’ordre et la quantité de sang prélevée par flacon d’HC. Des données sociodémographiques quantitatives ont été recueillies.

Résultats

Le taux de participation est de 93 % (65/70), dont une majorité de femmes 87 % (n=56). Les IDE qui avaient une expérience inférieure à 10 ans représentaient 81,5 % (n=53), dont 7 étaient référentes en hygiène. Parmi les principaux résultats, les indications des HC sont respectées, sous couvert d’une prescription médicale (100 %). Le protocole d’asepsie est hétérogène et pas suffisamment maîtrisé entre les services de CSG et SSR/USLD. Le volume de sang prélevé par flacon est insuffisant (Inf. 10mL) pour 90 % d’entre eux (n=58). Enfin, le nombre de paires d’HC reste variable de 2 à 3 paires d’HC par ponction pour plus de 2/3 des sondés. Les IDE des services de SSR sont demandeurs de formations plus régulières.

Conclusion

Ces résultats semblent en faveur de la réalisation d’une formation continue des IDE sur les bonnes pratiques de réalisation des HC. Il semble nécessaire d’uniformiser les protocoles concernant le nombre d’HC réalisés. Des études complémentaires étudieront l’impact d’une formation sur l’amélioration des pratiques avec une formation adaptée aux besoins, par groupe de travail, sous forme de mise en scène. Une affiche reprenant les étapes de prélèvement sera mise à disposition dans chaque salle de soins. Chaque type de formation fera l’objet d’une réévaluation à distance des connaissances enseignées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S159 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Optimiser la maîtrise du risque infectieux à l’aide d’une campagne territoriale : zéro bijou
  • S. Materre, M. Delmas
| Article suivant Article suivant
  • Rôle spécifique infirmier dans une enquête d’entourage autour d’un cas de tuberculose maladie
  • M. Bernier, J. Brosseau, S. Chauvel, F. Joulain, S. Charlot, J. Coutherut, M. Gouraud, P. Bernard, C. Biron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.