Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quel traitement pour les infections de prothèse d’épaule à Cutibacterium acnes ? - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.089 
M. Pradier 1, F. Suy 2, B. Issartel 2, C. Dehecq 3, C. Loiez 4, E. Senneville 1
1 CH Gustave Dron, Tourcoing, France 
2 Clinique du Parc, Lyon, France 
3 CHD, Dunkerque, France 
4 CHRU, Lille, France 

Résumé

Introduction

Cutibacterium (ex-Propionibacterium) acnes (CA) est une bactérie fréquemment responsable d’infections de prothèse de l’épaule (IPE). Cependant, son traitement n’est pas consensuel. Cette étude recherche des facteurs pouvant influencer l’échec de traitement de ces infections.

Matériels et méthodes

Étude multicentrique rétrospective (5) réalisée chez des patients majeurs avec une IPE monomicrobienne à CA. Le diagnostic comportait au moins deux cultures positives à CA, réalisées sur une ponction articulaire ou en peropératoire chez un patient avec une histoire clinique en faveur d’une infection. Tous les patients ont bénéficié d’une prise en charge chirurgicale, suivi d’une antibiothérapie systémique. La rémission était définie par patient asymptomatique avec une prothèse fonctionnelle.

Résultats

Cinquante neuf patients âgés de 66,2±10,5 ans (66 %) étaient inclus. La majorité des patients était au moins ASA 2 (66 %), 8 (14 %) étaient diabétiques et 3 (5 %) avaient un cancer. Quatorze patients (24 %) avaient une infection aiguë, 34 (58 %) une subaiguë et 11 avaient une infection tardive (19 %). Le délai moyen entre le début des symptômes et la chirurgie était de 89±141j (1–660). Le traitement chirurgical consistait en un changement du matériel chez 40 patients (68 %). Les antibiotiques les plus fréquemment utilisés étaient la clindamycine (49 %), la levofloxacine (44 %) et la rifampicine (17 %), avec une durée moyenne de traitement de 52,3±31,9jours. Le suivi moyen était de 540j ±488 (range : 12–1925). Quarante cinq patients étaient en rémission (76 %), 8 avaient une rechute (14 %), 1 patient une récidive (2 %) et 5 étaient réinfectés par un autre pathogène (8 %). En analyse monovariée, l’association rifampicine/levofloxacine est significativement associée avec un échec de traitement (p=0,038). En analyse multivariée, l’utilisation de la levofloxacine et un traitement chirurgical conservateur étaient significativement associés à un échec de traitement (respectivement p=0,02 et p=0,003)

Conclusion

Cette étude suggère que le traitement chirurgical conservateur et l’utilisation de la levofloxacine sont deux facteurs indépendants d’échec de traitement des IPE à CA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S33 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cinétique des anticorps après infection aiguë à virus Zika (ZIKV) chez des femmes enceintes
  • M. Carpentier, S. Gaete, C. Herrmann, B. Tressières, I. Soubdhan-vingadassalom, B. Lefèvre, K. Schepers, J. Deloumeaux, A. Fontanet, B. Hoen
| Article suivant Article suivant
  • Jusqu’ où aller dans le bilan étiologique des méningites et méningo-encéphalites lymphocytaires ?
  • F. Joalland, A. Nicolle, V. Cattoir, P. Tattevin, R. Verdon, J. Michon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.