Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infections cutanées dues à Staphylococcus lugdunensis - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.105 
P. Del Giudice 1, J. Gillon 1, A. Fribourg 1, L. Roudière 1, F. Vandenesch 2, T. Hubiche 1
1 Centre hospitalier intercommunal Fréjus-Saint-Raphaël, Fréjus, France 
2 CNR des Staphylocoques, hospices civils de Lyon, Lyon, France 

Résumé

Introduction

Staphylococcus lugdunensis est un staphylocoque jugé émergent et rapporté comme une bactérie pathogène comparable au Saureus et responsable entre autres d’infection cutanée. Quelques observations ou petites séries de cas retrospectifs l’ont comparé au Saureus quant à sa pathogénicité. Toutefois, cette bactérie est dépourvue des gènes codant les toxines habituellement incriminées dans les infections cutanées à Saureus. Nous avons réalisé une étude dans le but d’en décrire les manifestations cliniques cutanées.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective menée au CHI de Fréjus-Saint-Raphael de 2009 à 2016. Tous les patients consécutifs ayant un Slugdunensis isolé d’un prélèvement cutané ont été inclus. Une fiche d’information standard a été complétée incluant l’âge, le sexe, le traitement, la présence d’autres bactéries, la localisation de l’infection et l’histologie quand cela était réalisé.

Le diagnostic clinique précis était toujours réalisé par un dermatologue du service soit au moment de l’examen du patient, soit en le reconvoquant après isolement du germe, soit le cas échéant par l’interrogatoire du médecin/chirurgien ayant pris en charge le patient. Des photos cliniques ont été réalisées quand cela était possible.

Par ailleurs, nous avons comparé cette série de cas à des infections cutanées à Saureus de la même période préalablement inclus dans les mêmes conditions.

Résultats

Quatre-vingt-deux patients, âgés de 12 à 85 ans (moyenne 51, médiane 54). Les cas étaient classés en 10 différents diagnostic ; les principaux étant : kystes sébacés infectés (17 ; 20 %), prélèvement de site opératoire (16 ; 19,5 %), paronychie (9 ; 11 %), « abcès » (9 ; 11 %), maladie de Verneuil (8, 10 %) et cellulite (7, 8,5 %). Trois avaient une infection récurrente. La plupart des lésions étaient uniques. Les localisations principales étaient la région périnéale 29 (34 %), le pied (8 : 10 %), la jambe (7 ; 8 %).

La comparaison avec les infections à Saureus de la même période montre une épidémiologie et de manifestations cliniques différente : 1 seul enfant pour Slugdunensis pas d’impétigos ou de furoncles pour Slugdunensis et une majorité d’infections secondaires.

Conclusion

Sludgu étaient dans la majorité des cas isolé d’infections secondaires puisque survenant sur une lésion préexistante. Ceci est cohérant avec l’absence de toxines similaires avec celles produites par Saureus telles que la PVL ou les exfoliatines et qui sont associées aux infections cutanées primitives. Nos résultats contredisent les observations ou petites séries de cas publiés en montrant des manifestations cliniques différentes de celles de Saureus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S40 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse de 9221 souches bactériennes issues de prélèvements de plaies chroniques infectées, évolution de la résistance sur 7 ans
  • E. Bonnet, J.L. Galinier, B. Fontenel, P. Léger
| Article suivant Article suivant
  • Identification des facteurs déterminants de mortalité de la gangrène gazeuse du périnée
  • K. Chaker, A. Sellami, Y. Ouanes, M. Ben Chehida, M. Essid, K. Abid, S. Ben Rhouma, Y. Nouira

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.