Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ostéomyélite de la base du crâne compliquée d’un faux anévrisme de la carotide interne droite - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.115 
V. Iliescu 1, D. Ballieu 1, N. Ballay 1, M. Labriffe 2, B. Daumas 3
1 Centre hospitalier Saumur, Saumur, France 
2 CHU d’Angers, Angers, France 
3 CHU de Nantes, Nantes, France 

Résumé

Introduction

Le propos concerne un patient de 80 ans aux antécédents de diabète et d’hypertension artérielle.

Les symptômes débutent 3 mois avant l’hospitalisation par une otite moyenne aiguë avec apparition de céphalées intenses malgré 10jours d’antibiothérapie. En parallèle, l’état du patient se dégrade progressivement avec apparition d’une confusion et une récidive du syndrome inflammatoire.

Matériels et méthodes

À l’arrivée dans le service de médecine interne, le patient est en bon état général malgré et est stable sur le plan hémodynamique. Il n’y a pas de détresse respiratoire. Lexamen neurologique retrouve un patient avec un Glasgow à 15, confusion modérée avec bonne orientation spatiale, légère désorientation temporelle, cohérence du discours, pas de déficit neurologique focal, examen des nerfs crâniens strictement normal. L’interrogatoire retrouve une céphalée intense avec hémicrânie droite. Sur le plan ORL, absence d’otorrhée, absence de signes inflammatoires locaux ou de tuméfaction en regard de l’oreille droite (absence de mastoïdite), légère hypoacousie sans retentissement.

L’évolution est marquée par l’apparition brutale d’une parésie faciale périphérique droite et une fièvre à 40°C. Les hémocultures réalisées alors reviendront positives à Pseudomonas aeruginosa.

Le scanner réalisé sera en faveur d’une mastoïdite. Une IRM est réalisée en urgence et est en faveur d’une ostéomyélite de la base du crâne avec image suspecte en regard de la carotide interne droite. L’examen sera complété par un scanner des troncs supra-aortiques avec aspect en faveur d’un faux anévrysme de la partie pré-pétreuse de la carotide interne droite et une thrombose jugulaire au contact.

Résultats

Une prise en charge en urgence en neuroradiologie permet une occlusion du faux anévrysme sans complication neurologique. Une antibiothérapie à base de pipéracilline-tazobactam (16g/24h) et ciprofloxacine (1,5g/24h) a été choisie selon antibiogramme et pénétrance osseuse. L’évolution sera rapidement favorable puis décision de monothérapie orale par ciprofloxacine après 2 semaines de bithérapie.

Conclusion

Cette situation rapporte ainsi une complication sévère vasculaire (pseudo-anévrysme et thrombose) et osseuse (ostéomyélite) d’une otite moyenne maligne chez un patient diabétique dont le germe classiquement impliqué est le Paeruginosa. Une autre particularité est le traitement standard de 6 semaines (bithérapie 2 semaines puis voie orale 4 semaines) avec actuelle bonne évolution 6 mois après la fin du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S44 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Empyème postopératoire après pneumonectomie : incidence, documentation microbiologique et pronostic
  • S. Alviset, E. Canouï, K. Blanc, E. Garelli, J. Nesci, J. Marey, H. Poupet, R. Gauzit, M. Alifano, S. Kerneis
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques des patients porteurs de Bactérie hautement résistante (BHR) à l’échelle d’un territoire alliant zones urbaines et semi-rurales
  • N. Vignier, S. Biangoma, I. Sohbi, C. Metais, A. Pitsch, P. Blouin, E. Ombandza, J. Serbource-Goguel, A. de Pontfarcy, S. Diamantis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.