Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les facteurs de risque d’infection urinaire à BMR chez la femme enceinte : étude analytique - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.121 
N. Kalla, O. Mansouri, A. Ouffai, H. Mahdjoub, R. Ait hamouda, K. Mokrani, S. Tebbal
 Faculté de médecine, Batna, Algérie 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’émergence des bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) représentent un enjeu majeur de santé publique. Les études sur ce sujet, chez la femme enceinte, sont peu nombreuses malgré que l’infection urinaire soit l’infection bactérienne la plus fréquente pendant la grossesse. L’objectif de cette étude est de déterminer la prévalence et les facteurs de risque d’infection urinaire à BMR chez la femme enceinte.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude analytique rétrospective, portée sur les dossiers de patientes présentant une infection urinaire sur grossesse hospitalisées au service des maladies infectieuses. Les dossiers ont été colligés sur une période de deux ans entre août 2015 et juillet 2017. Les données épidémiologiques, bactériologiques et cliniques ont été évaluées. Nous avons étudié les facteurs de risque d’infection urinaire à BMR en analyse univariée puis multivariée en utilisant la régression logistique multivariée.

Résultats

Il s’agit de 76 femmes enceintes avec un âge moyen de 27,4 ans. L’infection urinaire était l’apanage des primipares, survenant le plus souvent au cours du 2ème trimestre. La prévalence de la bactériurie chez les femmes enceintes symptomatiques et asymptomatiques était de (96,1 %) et (3,9 %) respectivement. Les germes responsables sont en majorité des entérobactéries (98,7 %). L’E. coli a été le germe le plus fréquemment retrouvé à l’ECBU (80,6 %). 13 isolats étaient des BMR dont 9 souches étaient productrices de BLSE. E. coli BLSE représentait plus de 15 % des infections urinaires. L’analyse multivariée par régression logistique montre que seule la notion d’une hospitalisation augmente significativement le risque d’infection urinaire à BMR chez notre population d’étude (OR=4,625 (1,078–19,840) ; p à 0,03).

Conclusion

Dans notre série, 17,1 % des infections urinaires chez la femme enceinte sont à BMR. Des études prospectives multicentriques devraient être réalisées afin de confirmer ces résultats inquiétants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S46-S47 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Gestion d’une épidémie de colonisations à entérobactéries porteuses de carbapénémases (EPC) en oncologie thoracique
  • C. Hoffman, N. Saïdani, N. Cassir, P. Brouqui, J.C. Lagier
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie de la résistance bactérienne communautaire des entérobactéries isolées d’ECBU (examen cytobactériologique des urines) réalisés dans un centre de santé en Géorgie
  • C. Chakvetadze, A. Strazzulla, S. Zirakashvili, N. Zibzibadze, A. Pitsch, S. Diamantis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.