Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie de la résistance bactérienne communautaire des entérobactéries isolées d’ECBU (examen cytobactériologique des urines) réalisés dans un centre de santé en Géorgie - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.122 
C. Chakvetadze 1, A. Strazzulla 1, S. Zirakashvili 2, N. Zibzibadze 2, A. Pitsch 3, S. Diamantis 1
1 Service de maladies infectieuses, CH Sud Ile de France, Melun, France 
2 Centre médical « Kakhétie-Yonne », Kakhetie, Géorgie 
3 Laboratoire de biologie médicale, CH Sud Ile de France, Melun, France 

Résumé

Introduction

Il existe un flux migratoire important de patients en provenance des pays de l’ex-union soviétique comme la Géorgie ou la multirésistance bactérienne dont la tuberculose est bien montrée. Pourtant aucune donnée épidémiologique de la résistance bactérienne dans la communauté n’est actuellement disponible en Géorgie.

Matériels et méthodes

Description de la résistance des entérobactéries à partir de l’ensemble des antibiogrammes réalisés par le système Liofilchem, Urin system plus sur des ECBU réalisés entre janvier 2016 et décembre 2017 dans un centre de santé communautaire du sud-est de la Géorgie.

Résultats

Sur 302 ECBU réalisés, 130 entérobactéries ont été isolées. Un dédoublonnage a été réalisé selon les critères de l’ONERBA. Parmi les 130 entérobactéries, E. Coli était isolés dans 79 ECBU, Proteus spp. dans 13 ECBU et des entérobactéries du groupe KES dans 18 ECBU. Les autres ECBU étaient polymicrobiens avec E. coli et KES (n=18), ou E. Coli et Proteus spp. (n=2). Le taux de résistance de l’E. Coli au céfotaxime était de 20 % (16), à la céftazidime de 28 % (22), à l’acide nalidixique de 37 % (29) et au cotrimoxazole de 66 % (52). Sur l’ensemble des entérobactéries, 27 % (39) étaient résistants au céfotaxime, 34 % (50) à la céftazidime, 41 % (60) à l’acide nalidixique et 69 % (101) au cotrimoxazole. Un taux de résistance particulièrement élevé est également observé pour les aminosides avec une résistance à l’amikacine de 39 % (31) des E. Coli et 44 % (65) des entérobactéries et une résistance à la gentamycine dans 30 % (24) des E. Coli et 29 % (43) des entérobactéries. Les phénotypes de résistance observés sont différents de ceux observés en Europe occidentale avec une hydrolyse préférentielle de la céftazidime sur le céfotaxime et de l’amikacine plus que la gentamycine. Une souche d’ E. Coli était résistante à l’ensemble des antibiotiques testé (carbapénèmes et colimycine non testé).

Conclusion

Les taux de résistance des entérobactéries isolées dans un centre de santé communautaire en Géorgie sont très supérieurs à ceux observés en France mais comparables aux données rapportées en Grèce. Ces résultats rappellent la nécessité de surveillance épidémiologique de la résistance bactérienne dans différents pays et d’une collaboration internationale afin de d’endiguer le phénomène et lutter efficacement contre son expansion. Ces données doivent être prises en compte dans la prise en charge des patients originaires des pays de l’ex union soviétique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S47 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les facteurs de risque d’infection urinaire à BMR chez la femme enceinte : étude analytique
  • N. Kalla, O. Mansouri, A. Ouffai, H. Mahdjoub, R. Ait hamouda, K. Mokrani, S. Tebbal
| Article suivant Article suivant
  • Infections à entérobactéries productrices de ?-lactamases à spectre étendu dans la pratique courante : étude non-interventionnelle portant sur 74 patients
  • M. Geier, M. Moriconi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.