Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude rétrospective sur le bon usage des aminosides : focus sur les traitements prolongés et les patients insuffisants rénaux - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.141 
M. Bonsergent, L. Escaut, C. Humbert, S. Korb, V. Furlan, A. Barrail-Tran
 Hôpital Bicêtre, Kremlin-Bicêtre, France 

Résumé

Introduction

Les aminosides sont des antibiotiques ayant un index thérapeutique étroit, principalement prescrits dans les infections sévères ou dues à des bactéries résistantes. Les recommandations françaises de bon usage, émises en 2011, préconisent une durée courte de traitement (≤5 jours) à l’exception des endocardites ou des infections ostéoarticulaires sur matériel. Un suivi thérapeutique pharmacologique (STP) est recommandé, en particulier en cas de traitement prolongé ou d’insuffisance rénale. L’objectif de cette étude est d’évaluer la prescription des aminosides dans un hôpital universitaire.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, sur une année, des prescriptions d’amikacine et de gentamicine chez les patients adultes hospitalisés dans les services avec prescription informatisée (Pharma, Computer engineering). Le dossier médical patient (Orbis, AGFA) a permis de recueillir les données suivantes : âge, sexe, indication de l’antibiothérapie, clairance de la créatinine (Clcr), STP, avis du référent antibiotique. Les données sont présentées en médiane (min-max).

Résultats

Pendant l’année étudiée, 144 patients adultes (dont 77 hommes) ont été traités par aminosides. L’âge médian était de 59 ans (22–97 ans). Quatre-vingt-douze patients (63,9 %) ont reçu de la gentamicine, 45 patients (31,2 %) de l’amikacine et 7 (4,9 %) ont reçu les 2. La Clcr, estimée par la formule CKD-EPI était de 78,5mL/min/1,73m2 (4–152), avec 48 patients (33,3 %) en insuffisance rénale (<60mL/min/1,73m2). Une durée de traitement de plus de 5jours (6 à 118jours) a été retrouvée pour 17 patients (11,8 %) : 10 avec gentamicine, 7 avec amikacine, dans les indications suivantes : endocardite (n=7), sepsis (n=3), tuberculose multirésistante (n=2), infection urinaire masculine (n=2), infections ostéoarticulaires (n=2), pneumopathie infectieuse multirésistante (n=1). Hormis pour les sepsis, les durées de traitement, font partie des recommandations et/ou ont été validées par un infectiologue référent. Un STP avec mesure de la concentration résiduelle pour adapter le rythme d’administration a été réalisé chez 16 patients sur les 17 (93,8 %). Une seule patiente, traitée 118jours par amikacine pour une tuberculose multirésistante a présenté une surdité profonde bilatérale qui a motivé l’arrêt du traitement. Parmi les patients insuffisants rénaux traités plus de 2jours (n=12), seuls 2 patients (16,7 %) n’ont pas bénéficié de STP.

Conclusion

Les recommandations de bon usage des aminosides, diffusées via le logiciel de prescription à chaque initiation d’aminoside, sont dans l’ensemble bien respectées sur l’établissement. Une attention particulière sera portée aux prescriptions d’aminosides lors des sepsis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S55 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact d’un programme de bon usage des carbapénèmes dans un hôpital universitaire français
  • J. Poline, M. Postaire, P. Parize, B. Pilmis, J. Zahar, P. Frange, O. Lortholary, J. Toubiana
| Article suivant Article suivant
  • Que pensent nos prescripteurs de la réévaluation de l’antibiothérapie à 48–72 h et de sa traçabilité ?
  • C. Dhelens, C. Paillet, C. Chidiac, A. Boibieux, C. Pivot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.