Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Que pensent nos prescripteurs de la réévaluation de l’antibiothérapie à 48–72 h et de sa traçabilité ? - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.142 
C. Dhelens 1, C. Paillet 1, C. Chidiac 2, A. Boibieux 2, C. Pivot 1
1 Pharmacie, hospices civils Lyon, Lyon, France 
2 Infectiologie, hospices civils Lyon, Lyon, France 

Résumé

Introduction

Dans une démarche d’amélioration des pratiques professionnelles, des audits sur la réévaluation de l’antibiothérapie (ATB) à 48–72h sont régulièrement organisés dans notre établissement. Les résultats montrent que la traçabilité dans les dossiers patient informatisés (DPI) est incomplète (63 % des dossiers en 2016) et ne répond pas aux critères de la HAS. L’objectif de cette étude est de recueillir l’avis de nos prescripteurs.

Matériels et méthodes

Étude prospective monocentrique portant sur la connaissance, la perception des cliniciens quant à la réévaluation de l’ATB et sa traçabilité en pratique clinique. Un questionnaire électronique (formulaire Google® Forms) a été élaboré et validé par un groupe de travail pluridisciplinaire. Le formulaire comportait 9 questions à choix simples, multiples ou à texte libre. Le lien informatique a été diffusé par courriel à l’ensemble des prescripteurs seniors et juniors de l’établissement.

Résultats

Soixante-neuf prescripteurs ont répondu (Séniors (S) n=46 et Internes (I) n=23) en déclarant qu’ils réalisaient la réévaluation ATB « souvent » (52 %) et « toujours » (48 %) à l’aide des résultats microbiologiques (100 %) et de l’évolution clinique (96 %) ; 36 % des prescripteurs (S=16 ; I=9) sollicitaient l’avis de l’équipe mobile d’infectiologie (EMI). Les séniors prenaient d’avantage en compte les résultats biologiques (S=78 % ; I=61 %) et la tolérance du patient (S=80 % ; I=57 %). La durée de la prescription ATB n’était pas définie initialement mais était réévaluée après validation des résultats microbiologiques (S=65 % ; I=67 %). La réévaluation ATB était jugée « indispensable » (S=87 % ; I=89 %) et était tracée par 65 % des prescripteurs (S=67 % ; I=60 %) dans l’observation médicale (S=93 %). Les internes estimaient ne pas avoir le temps (22 %) ou ne pas en avoir connaissance (13 %) mais étaient d’avantage informés sur l’importance de la réévaluation précoce (avant 72h : S=33 % ; I=68 %).

Conclusion

Depuis 2011, la réévaluation ATB est en nette amélioration dans notre établissement grâce à la création d’une EMI et à la sensibilisation de nos prescripteurs. Bien que la traçabilité soit encore inconstante dans le DPI, les cliniciens confirment qu’elle est intégrée dans leur pratique au bénéfice des patients mais qu’il sera difficile de faire évoluer la qualité de la traçabilité par faute de temps. Ces résultats ont été présentés à la CME locale. La mise en place de formations ATB semestrielles proposées aux internes par l’EMI et l’adaptation de nos outils informatiques (intégration d’une alerte de réévaluation ATB dans notre outil de prescription informatique) participeront à l’amélioration de la traçabilité et seront évaluées prochainement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S55 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude rétrospective sur le bon usage des aminosides : focus sur les traitements prolongés et les patients insuffisants rénaux
  • M. Bonsergent, L. Escaut, C. Humbert, S. Korb, V. Furlan, A. Barrail-Tran
| Article suivant Article suivant
  • Traçabilité de la réévaluation à 48–72 h dans le dossier patient : sommes-nous conformes aux critères de la HAS ?
  • M. Bonsergent, D. Osman, L. Escaut, A. Barrail-Tran

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.