Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Déterminants de la prescription des antibiotiques en médecine générale : analyse qualitative autour d’un centre hospitalier général - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.145 
S. Onteniente, S. Fournet, V. Vitrat, E. Piet
 CHANGE, Metz-Tessy, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La France est un des pays européens les plus consommateurs d’antibiotiques. Cette prescription d’antibiotique s’effectue essentiellement en ambulatoire (93 %) par l intermédiaire des médecins généralistes et s’avère souvent inadaptée (20 à 50 % des cas). Le phénomène d’antibiorésistance est une conséquence de ce mésusage et constitue un problème de santé publique. L’objectif de cette étude était d’identifier les déterminants de la prescription d’antibiotique en médecine ambulatoire auprès des médecins généralistes.

Matériels et méthodes

La méthodologie qualitative a été utilisée pour son approche compréhensive des facteurs de prescription ou non-prescription des antibiotiques. Ces facteurs ont été explorés par l’intermédiaire d’entretiens semi-directifs de médecins généralistes de deux départements. Le nombre d’entretiens a été fixé par la saturation des données définie dans l’étude par l’absence de nouvelle thématique lors de deux entretiens successifs. La retranscription des verbatims a été analysée indépendamment par les deux enquêteurs selon une approche inductive. Les données ont fait ensuite l’objet d’une triangulation.

Résultats

Treize médecins ont été interviewés. Des déterminants relatifs aux patients, aux médecins généralistes et à la relation médecin/patient ont été retrouvés.

Concernant les patients, les facteurs pouvant amener à une prescription d’antibiotiques étaient le tableau clinique (âges extrêmes, comorbidités, doute diagnostique, persistance des symptômes), les représentations de la maladie à l’échelle individuelle ou sociétale et les connaissances des patients. Côté médecins, les connaissances et la perception de l’antibiorésistance, les aides à la décision thérapeutique, les conditions matérielles de la consultation pouvaient influencer la prescription. Les antibiotiques étaient considérés comme une classe thérapeutique particulière et pilier dans la relation médecin–patient. Elle pouvait faire l’objet de négociations, nécessitant la mise en œuvre de capacités de communication de la part du médecin généraliste.

Conclusion

La prescription ou non d’un antibiotique est un acte plurifactoriel et complexe. Seule la mise en place de mesures pluridirectionnelles permettra d’améliorer la prescription des antibiotiques par les médecins généralistes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S56-S57 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bon usage antibiotique : argumentation des antibiothérapies de plus de 7 jours
  • C. Molina, A. Laleuf, F. Bergheau
| Article suivant Article suivant
  • Définition des profils de prescription d’antibiotiques des médecins généralistes selon le volume et l’impact écologique
  • P. Arias, G. Tebano, A. Depontfarcy, R. Gauzit, C. Magere, S. Diamantis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.