Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des modifications du temps de céphaline activée (TCA) en cours de traitement par céfazoline - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.163 
A. Strazzulla, C. Chakvetadze, M. Picque, B. Cassard, F. Hernandez, A. de Pontfarcy, C. Flateau, S. Diamantis
 Service de maladies infectieuses, centre hospitalier Sud Île-de-France, Melun, France 

Résumé

Introduction

Quatre cas d’hémorragies sévères associés à la prise de céfazoline ont été décrits en France en 2017. L’objectif de cette étude est d’évaluer le risque hémorragique secondaire à un traitement par céfazoline en évaluant l’évolution des paramètres de l’hémostase et la survenue d’évènements hémorragiques majeurs sous traitement.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective de cohorte incluant tous les patients traités par céfazoline et ayant eu un dosage de TCA et INR au début et à la fin du traitement sur une période du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2017 dans hôpital général de 350 lits. Comparaison entre le TCA initial et le TCA de fin de traitement. Une stratification de l’analyse a été réalisée selon la durée et la posologie (surdosage défini par : une dose>100mg/kg/j pour DFG>60 ;>60mg/kg/j pour DFG [25–60] ;>30mg/kg/j pour DFG<25) du traitement par céfazoline. Les épisodes hémorragiques cliniques ont été recherchés dans les dossiers médicaux et corrélés au TCA/INR au moment du début de l’évènement hémorragique.

Résultats

Parmi les 132 patients qui ont reçu de la céfazoline, 59/132 (45 %) ont été inclus dans l’étude. Treize sur 59 (22 %) d’entre eux recevait un traitement par HBPM à dose curative et 2/59 (3 %) un traitement par un AVK. La durée moyenne du traitement par céfazoline était de 7jours et la posologie moyenne de 7g/jour. Une augmentation significatif de l’allongement du TCA a été observé avec une médiane initiale de 1,33 contre 1,48M/T en fin de traitement (p=0,02) sans modifications significative de l’INR (de 1,50 à 1,47 ; p=0,6). Les patients ayant une durée du traitement<7jours présentaient un allongement significatif du TCA (de 1,32 à 1,51 ; p=0,0273) alors qu’aucunes modifications n’étaient observées chez les patients ayant reçu un traitement7 jours. La stratification sur la posologie et sur l’utilisation de traitement anticoagulant ne montrait pas de différence significative. Au total, 10/132 (7,55 %) patients ont développé un évènement hémorragique majeur dont 3/59 (5 %) dans le groupe étudié, toutefois sans association objectivée avec une modification du TCA (1/42 vs 2/15, p=0,13).

Conclusion

Cette étude montre que l’administration de céfazoline est associée à un allongement du TCA. Notre étude ne permet pas de montrer que cet allongement du TCA est associé à une augmentation du risque d’hémorragie. Des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats et pour mettre en évidence des composants physiopathologiques à l’origine des anomalies d’hemostase.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S63 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Iatrogénie : analyse comparative des anti-infectieux aux autres thérapeutiques
  • A. Casabianca, J. Courjon, C. Michelangeli, E. Demonchy, K. Risso, P.M. Roger
| Article suivant Article suivant
  • PROPAGE : essai randomisé évaluant l’intérêt de la PRO calcitonine (PCT) pour individualiser la durée d’antibiothérapie des pneumonies du sujet âgé hospitalisé
  • G. Gavazzi, M. Debray, J. Bosson, M. Bonnefoy, T. Celarier, B. de Wazieres, M. Paccalin, S. Drevet, J. Gaillat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.