Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude des pratiques sur la prise en charge des infections urinaires basses en médecine générale - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.165 
C. Martins 1, E. Bollache 2, P. Fascia 3, N. Canu 4
1 CHU, Dijon, France 
2 Médecine générale, Bourg-en-Bresse, France 
3 CHU, Lyon, France 
4 Centre hospitalier, Bourg-en-Bresse, France 

Résumé

Introduction

L’antibiorésistance en médecine générale est faible mais en augmentation. La bonne prise en charge des infections à germes sensibles est nécessaire. L’objectif principal était d’étudier les pratiques des médecins généralistes vis-à-vis des prescriptions d’antibiotiques dans le domaine de l’infection urinaire (IU) dont les recommandations françaises ont été actualisées en 2015.

Matériels et méthodes

Nous avons réalisé une enquête descriptive. Un questionnaire anonyme comprenant deux cas cliniques a été envoyé par mail entre décembre 2016 et février 2017 à des médecins généralistes. L’un portait sur une cystite à risque de complication et l’autre sur une infection urinaire masculine. Une analyse statistique a été réalisée et soumis au test d’indépendance du Chi2.

Résultats

Au total, 174 médecins généralistes ont participé. La majorité (87,9 %) des médecins se sentaient à l’aise dans la prise en charge des IU. Cependant, seul 49,4 % prescrivent une bandelette urinaire systématiquement devant une suspicion de cystite. Dans le premier cas clinique, 55,7 % n’ont pas repéré le caractère à risque de complication de la cystite. Dans celui traitant d’une IU masculine, 71,8 % ont prescrit un traitement par fluoroquinolones malgré une résistance à l’acide nalidixique, 31 % ont prescrit une durée insuffisante d’antibiothérapie et 44,3 % ont demandé un ECBU de contrôle alors que cela n’est plus recommandé. La majorité (93,7 %) avait connaissance de l’augmentation du taux de bactéries multirésistantes, 94,8 % se sentaient concerné par cette problématique et 87,9 % déclaraient de ce fait avoir réduit leurs prescriptions d’antibiotiques.

Conclusion

L’antibiorésistance fait partie des priorités, aux échelles mondiales et européennes. Face à cette menace planétaire, la prescription inappropriée d’antibiotique doit diminuer. Il semble donc utile d’améliorer la communication concernant les outils existants d’aide à la prescription d’antibiotique ainsi que de trouver de meilleures solutions pour transmettre les modifications des recommandations aux médecins généralistes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S64 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • PROPAGE : essai randomisé évaluant l’intérêt de la PRO calcitonine (PCT) pour individualiser la durée d’antibiothérapie des pneumonies du sujet âgé hospitalisé
  • G. Gavazzi, M. Debray, J. Bosson, M. Bonnefoy, T. Celarier, B. de Wazieres, M. Paccalin, S. Drevet, J. Gaillat
| Article suivant Article suivant
  • Impact clinique de la PCR multiplex « Blood culture unyvero » dans les bactériémies associées aux soins – résultats préliminaires
  • G. Péan de Ponfilly, H. Jacquier, E. Cambau, H. Benmansour, A. Munier, R. Amarsy, E. Lecorche, F. Mougari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.