Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cohorte prospective comparative d’endocardite infectieuse suivie par une équipe pluridisciplinaire - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.178 
M. de Laroche, C. Duran, O. Auzel, V. Sivadon-Tardy, E. Salomon, M. Lachâtre, M. Sirol, X. Repessé, A. Dinh
 A. Paré, Paris, France 

Résumé

Introduction

Les endocardites infectieuses (EI) sont des pathologies graves, dont la prise en charge pluridisciplinaire est recommandée.

Nous nous sommes intéressés aux différences selon le pathogène incriminé dans notre cohorte d’EI suivie de manière pluridisciplinaire.

Matériels et méthodes

Cohorte prospective comparative d’EI suivie 1 an post-fin de traitement par une équipe pluridisciplinaire de 2016 à 2017.

Toutes les suspicions d’EI de notre hôpital sont revues par une équipe pluridisciplinaire (infectiologue, cardiologue, réanimateur, microbiologiste, chirurgien et radiologue) qui statue sur le diagnostic définitif, le bilan à réaliser et la stratégie thérapeutique.

Présentation des caractéristiques cliniques, microbiologiques et pronostiques selon la bactérie identifiée.

Une différence était considérée comme significative si p<0,05.

Résultats

Au total, 32 suspicions d’EI ont été vus par l’équipe pluridisciplinaire, 26 ont été retenues avec le diagnostic d’EI et inclues dans la cohorte dans un hôpital universitaire de 545 lits de MCO. Un seul patient a présenté une EI à Pseudomonas aeruginosa.

Parmi les 25 cas restants, on dénombrait 7 EI à streptocoque, 9 à entérocoque et 9 à Staphylococcus aureus.

L’âge moyen global était de 71,0 ans.

Parmi les antécédents, 9 (36,0 %) patients étaient diabétiques et 12 (48,0 %) présentaient une valvulopathie sans différence significative selon le type de bactérie incriminée.

Un matériel intracardiaque était présent dans 13 cas (52,0 %) et était significativement plus fréquent en cas d’endocardite à entérocoque (66,7 %) et à S. aureus (66,7 %).

Les patients présentaient de la fièvre dans 21 cas (84,0 %) et significativement moins fréquemment au cours des EI à entérocoque (55,6 %). Globalement, les patients bénéficiaient d’une intervention dans 7 (28,0 %) cas. Le taux de décès était de 32,0 %.

Les EI à S. aureus étaient significativement associées à plus de complications cardiaques liées à une destruction valvulaire (77,8 % vs 56,0 %), plus de choc septique (44,4 % vs 16,0 %), et plus de prise en charge en réanimation (88,9 % vs 60,0 %) et de décès (44,4 % vs 32,0 %). Mais, elles n’étaient pas significativement associées à plus de complications neurologiques (33,3 % vs 36,0 %).

Conclusion

Au cours des EI, les EI à entérocoque semblent plus souvent apyrétique et plus souvent liées à des dispositifs intracardiaques, alors que les EI à Staphylococcus aureus semblent associées à une mortalité plus importante liée à des complications cardiaques et septiques, mais pas à des complications neurologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S70 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Faux positifs avec les tests de diagnostic rapide du VIH au cours de la Trypanosomose humaine africaine : étude rétrospective de cohorte
  • J. Bonnet, S. Ducroix-Roubertou, S. Rogez, D. Ajzenberg, B. Courtioux, J. Faucher
| Article suivant Article suivant
  • Quel est le délai de positivité des hémocultures dans l’endocardite infectieuse ?
  • N. Issa, O. Peuchant, R. Lecomte, M. Dijos, M. Laine, C. Cornolle, L. Barandon, G. Wirth, C. Greib, F. Camou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.