Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie des septicémies en population gériatrique et impact de la résistance bactérienne - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.186 
M. de Laroche 1, L. Fellous 2, Z. Seridi 2, E. Salomon 1, C. Duran 1, F. Bouchand 3, D. Saadeh 4, B. Davido 3, H. Michelon 2, A. Dinh 1
1 A. Paré, Paris, France 
2 Sainte-Périne, Paris, France 
3 R.-Poincaré, Paris, France 
4 Faculty of Public Health, Beirut, Liban 

Résumé

Introduction

Les septicémies sont fréquentes dans la population gériatrique, mais leur épidémiologie et leur pronostic sont mal connus. Nous nous sommes intéressés aux caractéristiques cliniques et microbiologiques des septicémies dans cette population et à la prévalence des bactéries multirésistantes (BMR).

Matériels et méthodes

Étude rétrospective sur 6 ans (1er avril 2011–31 décembre 2016) dans un hôpital universitaire gériatrique de 658 lits.

Tous les patients hospitalisés ayant des hémocultures positives ont été identifiés. Après exclusion des contaminants, les dossiers médicaux ont été revus de manière pluridisciplinaire (infectiologues, gériatres, pharmaciens).

Une septicémie était définie par l’association d’au moins une hémoculture positive et la prescription d’un traitement antibiotique systémique correspondant.

La sévérité initiale de l’épisode était définie par l’existence d’au moins un des critères suivants : expansion volémique, ventilation mécanique, administration d’amines vasopressives ou admission en unité de soins intensifs.

Le critère de jugement principal était la guérison à j28 après la septicémie ou à la sortie de l’hôpital.

Le décès était considéré comme lié à l’infection en cas de persistance ou de réapparition de signes septiques au moment du décès lors du suivi.

Résultats

Au total, 261 septicémies ont été colligées, puis 68 contaminants ont été exclus. L’âge moyen était de 87,1 ans, le sexe-ratio (H/F) était de 1,1. Les principaux antécédents étaient : néoplasie (22,3 %), diabète (16,6 %) et immunodépression (10,4 %). Les sources d’infection étaient urinaire (53,4 %), respiratoire (10,4 %), intra-abdominale (6,2 %), cutanée (5,7 %) et primitive (15,1 %).

Les principales bactéries impliquées étaient : E. coli (47,7 %), S. aureus (14,0 %), Enterococcus spp. (10,4 %), staphylocoques à coagulase négative (8,3 %), Klebsiella spp. (7,3 %) et P. aeruginosa (6,2 %).

L’épisode était sévère dans 24,9 % des cas, le taux de guérison était de 64,6 % et la mortalité globale de 21,7 %. Le décès était considéré comme lié à l’infection dans 78,9 % des cas.

Concernant les infections à BMR, leur proportion semble stable dans le temps : 10,7 % (2011–2012), 19,6 % (2013–2014) et 14,8 % (2015–2016).

Il n’existait pas de différence significative entre les infections dues aux BMR et aux non-BMR concernant les comorbidités, les caractéristiques cliniques, la porte d’entrée, les bactéries impliquées et la sévérité sauf le taux de guérison qui était de 46,2 % vs. 70,6 % (p=0,004) pour les infections à BMR vs. non-BMR.

Conclusion

Les septicémies dans la population gériatrique sont fréquentes et leur mortalité est importante. La prévalence des BMR est stable dans le temps, mais ces dernières sont associées à pronostic plus péjoratif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S73 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge diagnostique et thérapeutique des bactériémies à Staphylococcus aureus : consensus des infectiologues de 11 hôpitaux français
  • S. Dufour, X. Duval, M. Faucanié, E. Botelho-Nevers, C. Chirouze, L. Piroth, P. Tattevin, M.C. Picot, V. Le moing
| Article suivant Article suivant
  • L’atypie sémiologique, facteur de risque de mortalité des bactériémies chez le sujet âgé
  • C. Hyernard, A. Breining, S. Duc, C. Cazanave, M. Lambert, F. Bonnet, P. Mercie, P. Duffau, F. Camou, C. Roubaud-Baudron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.