Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie des infections à Salmonella en Martinique (2005–2015) - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.195 
A. Buteux 1, D. Nguyen 1, C. Merat 1, B. Rozé 1, A. Cabié 1, M. Nacher 2, C. Olive 1
1 CHU Martinique, Fort de France, Martinique 
2 CH Andrée Rosemon, Cayenne, Guyane française 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les salmonelloses non typhiques sont une cause fréquente de gastro-entérites bénignes d’origine alimentaire. L’entérobactérie responsable est Salmonella enterica pour laquelle plus de 2500 sérotypes pathogènes ont été décrits. En Martinique, Salmonella panama (S. panama) représentait 35 % des souches isolées sur la période 1990–1994. L’objectif de cette étude était d’actualiser les données épidémiologiques des infections à Salmonella en Martinique et de suivre leur évolution dans le contexte d’antibiorésistance croissant.

Matériels et méthodes

Une étude observationnelle rétrospective monocentrique a été menée dans notre centre hospitalier entre le 01/01/2005 et le 31/12/2015. Tout patient pris en charge au centre hospitalier et ayant une culture bactériologique positive à Salmonella (tout sérotype confondu), était inclus. Les données clinico-biologiques des patients ont été recueillies et analysées à partir des dossiers médicaux.

Résultats

Quatre cent cinquante-trois patients ont été identifiés pendant la période d’étude. L’âge médian était de 4 ans (IQR : 1–14) avec un sexe ratio Homme/Femme de 0,94. Les salmonelles étaient principalement isolées à partir de prélèvements de selles (338/571 ; 59,2 %) et sur hémocultures (197/571 ; 34,5 %). Le sérotype le plus fréquemment identifié était S. panama dans 43,7 % des cas (198/453) et était constant sur toute la période d’étude. Une comorbidité était observée chez 93 patients (28,3 %). La majorité des patients était hospitalisée (286/453 ; 89,1 %) avec une durée moyenne d’hospitalisation de 7jours (±7j). Une antibiothérapie était initiée chez 237 patients (73,8 %) avec une durée moyenne de 10jours (±10j). L’antibiothérapie probabiliste était la ceftriaxone en monothérapie (109/453 ; 54,4 %) avec une adaptation antibiotique dans 30,4 % des cas (72/237). Les souches de S. panama étaient de phénotype sauvage dans 89,6 % des cas (177/198). Parmi les patients hospitalisés, une prise en charge en soins intensifs était constatée chez 22 patients (5 %). Le taux de mortalité était de 1,3 % (6/453) sur la période d’étude.

Conclusion

Pour la première fois, le sérotype S. panama est décrit comme le plus fréquent dans les infections chez l’Homme à Salmonella. Des études complémentaires sont nécessaires pour déterminer les facteurs de risque associés aux infections à Salmonella et à leur pronostic. S. panama pourrait ainsi représenter un problème de santé majeur en Martinique pouvant conduire à la mise en place de mesures préventives en médecine vétérinaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S77-S78 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risque de mortalité à 3 mois des patients âgés de plus de 75 ans atteint d’infection à Clostridium difficile dans un centre hospitalier universitaire
  • C. Arlaud, C. Chenesseau, N. Degand, F. Lieutier, V. Mondain
| Article suivant Article suivant
  • Détection de Campylobacters spp et Salmonella spp chez l’Homme : analyse descriptive chez des patients se rendant dans des laboratoires d’analyses médicales entre 2012 et 2016
  • J. Thierry, S. Amour, C. del Signore, P. Vanhems

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.