Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution des souches d’Escherichia coli productrices de bêtalactamase à spectre étendu (BLSE) isolées en milieu communautaire de 2012 à 2016 - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.198 
S. Thibaut 1, T. Coeffic 1, D. Boutoille 2, J. Caillon 2

M. Réseau de laboratoires de biologie médicale MedQual-ville1

1 MedQual, Nantes, France 
2 CHU de Nantes, Nantes, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La sensibilité aux céphalosporines de troisième génération des souches d’Escherichia coli (E. coli) isolées en milieu communautaire est surveillée chaque année par MedQual grâce à son réseau de Laboratoires de biologie médicale (LBM).

Matériels et méthodes

Tous les antibiogrammes des souches d’E. coli colligés entre 2012 et 2016 ont été inclus dans cette étude permettant de suivre l’évolution des E. coli producteurs de BLSE. Les souches provenant des établissements de santé privés et publics (services d’urgence compris) sont exclues.

Résultats

Au total, 906 812 antibiogrammes ont été analysés dont 98,5 % de souches urinaires. E. coli est principalement isolé chez des femmes (86,1 % en 2012 vs 88,8 % en 2016), avec une moyenne d’âge de 65,4 ans±22,4 en 2012 vs 67,8 ans±21,5 en 2016. Le nombre de souches d’E. coli, productrices de BLSE a augmenté, de 3,4 % en 2012 à 4 % en 2016 (p<0,001) et quel que soit le type d’hébergement. Chez les patients vivant à domicile (n=33207 en 2012, n=204 746 en 2016), le pourcentage d’E. coli producteur de BLSE a significativement augmenté, passant de 3 % en 2012 à 3,8 % en 2016 (p<0,001) mais pas pour les patients vivant en EHPAD (n=1634 en 2012, n=10616 en 2016), de 8,0 % en 2012 vs 9,2 % en 2016 (p=0,16). Le pourcentage de souches d’E. coli productrices de BLSE est plus important lorsque l’âge des patients augmente (en 2016, 2,0 % pour la classe d’âge<à 15 ans vs 6,0 % pour la classe d’âge>à 75 ans). On remarque qu’entre 2012 et 2016, pour l’ensemble des classes d’âges, la proportion de BLSE augmente avec des différences significatives. Nous avons observé des différences en fonction des régions. En 2012 le pourcentage de BLSE en Pays de la Loire était de 3,0 % contre 3,6 % en Bretagne (p<0,001), en 2016, 3,6 % de BLSE en PDL vs 4,0 % en Bretagne (p<0,001).

Conclusion

Au cours des 5 dernières années, nous avons observé une augmentation significative de souches d’E. coli productrices de BLSE. La répartition selon les tranches d’âges est relativement homogène depuis 2012, mais il y a des différences entre les régions. Ces données pourraient constituer une aide aux prescripteurs pour ajuster les prescriptions d’antibiotiques à l’écologie bactérienne locale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S78-S79 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémie de meningococcémies à Neisseria meningitidis du groupe C dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)
  • S. Diamantis, E. Ombandza
| Article suivant Article suivant
  • Épidémie de rougeole en cours dans une région française, novembre 2017 à février 2018
  • A. Bernadou, M. Méchain, C. Astrugue, S. Delance, V. Le Galliard, L. Meurice, D. Antona, S. Vandentorren

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.