Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’immunogénicité du vaccin contre l’hépatite A chez les patients infectés par le VIH : état des lieux avant et après l’ère des nouveaux antirétroviraux - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.200 
A. Boucher, O. Robineau, A. Meybeck, V. Baclet, T. Huleux, M. Valette, N. Viget, I. Alcaraz, E. Senneville, F. Ajana
 Centre hospitalier de Tourcoing, France 

Résumé

Introduction

La réponse immunitaire induite par le vaccin contre l’hépatite A est plus faible chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH). L’objectif de cette étude est d’évaluer l’immunogénicité du vaccin contre l’hépatite A chez les PVVIH suivis avant et à partir de 2008, date d’apparition des nouveaux antirétroviraux (ARV).

Matériels et méthodes

Tous les patients non immunisés vis-à-vis du VHA (IgG anti-VHA négatifs) appartenant à notre file active 2017 de PVVIH étaient inclus dans une étude de cohorte rétrospective. Le taux de séroconversion après vaccination et le taux de perte des anticorps au cours du suivi étaient décrits chez les patients suivis avant 2008 et chez ceux suivis à partir de 2008.

Résultats

Huit-cent soixante-dix-huit patients ont été inclus dans l’étude : 413 étaient suivis avant 2008 et 465 dès 2008. Sept cent quarante et un (84 %) patients étaient des hommes et 585 (67 %) étaient des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). L’âge médian lors de la première mesure des IgG anti-VHA était de 33 ans (IIQ : 27–38) avant 2008 et 34 ans (IIQ : 27–43) à partir de 2008. Pendant les deux périodes, la vaccination contre l’hépatite A était réalisée dans la première année pour la plupart des patients. Lors de la vaccination contre l’hépatite A, le taux médian de CD4 était de 588/mm3 (IIQ : 434–758) chez les PVVIH suivis avant 2008 et de 587/mm3 (IIQ : 445–740) chez ceux suivis à partir de 2008 (p=NS). Une charge virale (CV) VIH indétectable était retrouvée chez 150 (36 %) et 222 (48 %) des PVVIH suivis avant et après 2008 respectivement (p<0,001).

Une vaccination contre l’hépatite A était réalisée chez 156 (38 %) patients suivis avant 2008 et 193 (41,5 %) patients suivis à partir de 2008. Une séroconversion était obtenue chez 146 (94 %) patients avant 2008 et 154 (80 %) patients à partir de 2008 (p<0,001). Une perte des anticorps anti-VHA était décrit chez 61 (42 %) patients avant 2008 et 19 (12 %) patients à partir de 2008 (p<0,001). Il n’était pas retrouvé de différence significative entre la proportion de patients ayant perdu leur anticorps dans l’année, dans les deux ans et plus tard avant et à partir de 2008. Chez les patients ayant perdu leur anticorps anti-VHA, 43 (70 %) patients avaient reçu les deux doses de vaccin avant 2008 contre 18 (95 %) patients à partir de 2008.

Conclusion

Nos observations montrent une meilleure immunogénicité à long terme du vaccin contre l’hépatite A chez les PVVIH suivis à partir de 2008, ère des nouveaux ARV, sans que l’on ait modifié les indications de prescription et le choix du moment de la vaccination. L’impact de la baisse rapide de la CV VIH et d’une amélioration plus rapide de l’immunité est à explorer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S79 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémie de rougeole en cours dans une région française, novembre 2017 à février 2018
  • A. Bernadou, M. Méchain, C. Astrugue, S. Delance, V. Le Galliard, L. Meurice, D. Antona, S. Vandentorren
| Article suivant Article suivant
  • Hépatite D active chez une cohorte de patients infectés par le virus de l’hépatite B
  • N. Ben Lasfar, S. Abdelati, Z. Hattab, F. Bellazreg, E. Ben Jazia, W. Hachfi, A. Letaief

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.