Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Succès et résistance à l’ère des antiviraux VHC de 2e génération au sein d’une cohorte de patients co-infectés VIH-VHC - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.205 
E. André-Garnier 1, E. Billaud 2, M. Jacquet-viallet 1, S. Secher 2, A. Ruau 1, C. Biron 2, V. Ferré 1, F. Raffi 2
1 Laboratoire de virologie, CIC 1413 UIC infectiologie, CHU, Nantes, France 
2 Service de maladies infectieuses, CIC 1413 UCI infectiologie, CHU, Nantes, France 

Résumé

Introduction

En 2014 de nouveaux antiviraux d’action directe (AAD) anti-VHC ont progressivement été prescrits chez les patients infectés par le VHC : trois anti-NS3, deux anti-NS5B et cinq anti-NS5A. Ces AAD sont puissants, pour certains pangénotypiques et avec une barrière génétique élevée.

Matériels et méthodes

Cette étude rétrospective monocentrique évalue, au sein d’une cohorte de patients co-infectés VIH-VHC, le taux de succès virologique et analyse la résistance du VHC à ces nouveaux AAD sur la période du 01/01/2014 au 31/12/2017. Le génotype de la souche ainsi que son polymorphisme est déterminé par l’analyse de la région NS5A. En cas d’échec virologique, le séquençage des gènes des différentes protéines cibles des AAD (NS5A, NS5B et/ou NS3) a été réalisé sur les prélèvements pré-thérapeutiques et post-rechutes. Les données clinicobiologiques ont été collectées à partir du dossier patient (logiciel Nadis).

Résultats

Sur la période analysée, 2387 patients ont eu au moins un recours pour leur suivi VIH. Parmi eux, 245 (10,3 %) avaient une sérologie VHC positive avec une PCR VHC positive pour 105 patients. Cent un (41 %) patients ont reçu un traitement par AAD entre 2014 et 2017 : infectés par le VIH depuis 21 [7 ; 27] ans avec une médiane de 653 [452 ; 823] CD4/mm3, une CV VHC médiane à 6,12 [4,96–6,67] log UI/mL et une CV VIH<50 copies/mL pour 92 % à l’initiation de l’AAD, 78 % d’hommes. La répartition des génotypes G était : 35 % G1a, 8 % G1b, 2 % G1e, 1 % G2, 17 % G3a et 37 % G4. Les AAD majoritairement prescrits (associés entre eux et±associés à la ribavirine et au Peg-Interféron) étaient : sofosbuvir (SOF) (n=93), lédipasvir (LDV) (n=53), daclatasvir (DCV) (n=22), velpatasvir (VEL) (n=8), simeprevir (SMV) (n=5) et ombitasvir+paritaprévir (OBV+PTV) (n=4). Le stade de fibrose était ≥F2 pour 34/95 (36 %) patients. Quatre rechutes sont survenues : deux G4, un G1a et un G3 sous respectivement SOF+PegINF+Riba (F4), SOF+LDV (F4), SOF+DCV (F1), SOF+VEL (F1). Le séquençage de NS5B des souches des patients en rechute ne retrouve aucune mutation décrite et celui de NS5A une mutation Y93N pour une souche G1a. Durant cette même période, il y a eu 25 hépatites C aiguës, 4 patients ont présenté une ou plusieurs réinfection(s) par le VHC et 28 n’avaient pas encore été traités.

Conclusion

Dans cette cohorte, 100 % des patients présentaient une CV VHC indétectable à la fin de leur traitement. Les rares échecs virologiques sont des rechutes sans mutation de résistance sur NS5B. À l’ère de la seconde génération d’AAD où le taux de succès est bien >95 % le problème reste, chez des patients infectés par le VIH, l’exposition au risque d’infection ou de réinfection par le VHC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S82 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diffusion du virus de l’hépatite C des HSH infectés par le VIH vers les HSH non infectés par le VIH
  • C. Charre, L. Cotte, R. Kramer, P. Miailhes, M. Godinot, J. Koffi, C. Scholtès, C. Ramière
| Article suivant Article suivant
  • Performance diagnostique et économique du score FIB-4 dans l’évaluation de la fibrose chez les patients AgHBs
  • M. Kelly, Z. Fall Malick

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.