Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse clinique, microbiologique et thérapeutique des infections de prothèse abdominale - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.211 
V. Gerber, B. Dimitrov, V. Greigert, M. Mohseni, G.-M. Pelami, P. David, P. Keller, M. Martinot
 HCC, Colmar, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les infections de prothèse abdominale (PA) sont des complications fréquentes des chirurgies de cure d’éventration ou de hernie, que ce soit ombilicale ou inguinale. Malgré cela, leur prise en charge reste mal codifiée. Nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique descriptive afin de mieux appréhender ces infections.

Matériels et méthodes

Tout patient ayant présenté une infection de PA entre janvier 2013 et le décembre 2017 était inclus. L’analyse a porté sur des données démographiques (âge, sexe, poids/IMC), médicales et chirurgicales en rapport avec l’infection et son traitement.

Résultats

Au total, 8 patients ont été inclus. L’âge moyen était de 61,5 ans (E 30–83). L’indication opératoire était : pour 3 patients une éventration ; pour 3 autres, une hernie ombilicale ou de la ligne blanche ; pour les 2 derniers, une cure de hernie inguinale. Parmi les prothèses mises en place, 4 étaient de type Ventralex, 2 en polypropylène type PLUG, 1 de type Parietex et 1 était une prothèse biologique. Quatre patients présentaient une fièvre dans le cadre de l’infection. Huit présentaient des signes inflammatoires locaux. La CRP moyenne était de 47mg/L (E 2–143). Six patients présentaient une infection précoce (<1 mois) et deux une infection tardive (>1 mois) (E 7 jours–4 ans). La bactérie la plus fréquemment retrouvée était du Staphylococcus aureus méthicilline sensible (SAMS) (6/8). Cinq patients ont bénéficié d’un traitement médicochirurgical radical, associant ablation de prothèse et antibiothérapie avec absence de récidive à un an pour 3 d’entre eux, 2 en cours de suivi. Trois patients n’ont pas été traité chirurgicalement : un a bénéficié d’un traitement par pansement type VAC et d’une antibiothérapie par vancomycine pendant 5jours ; un autre a été traité par une antibiothérapie prolongée par céfazoline puis ofloxacine et rifampicine, le traitement étant toujours en cours ; dernier présentait une infection chronique évoluant depuis 4 ans actuellement sous antibiothérapie selon le schéma précédent. Dans ces 3 derniers cas, le matériel n’a pas été retiré.

Conclusion

Notre étude montre que les infections de prothèse abdominale se déclarent le plus souvent précocement (<1 mois) et sont le plus souvent dues à un SAMS. La prise en charge médicochirurgicale radicale semble la plus efficace pour la guérison. Néanmoins, une étude prospective apparaît nécessaire pour mieux codifier la prise en charge de ces infections.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S84-S85 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité d’une solution verrou à l’éthanol dans le traitement conservateur des infections de chambres implantables à staphylocoques coagulase négative : étude randomisée, multicentrique, double insu, contrôlée versus verrou à la vancomycine. Analyse intermédiaire
  • O. Lesens, E. Forestier, E. Botelho-Nevers, P. Pavese, G. David, B. Nougarede, N. Mrozek, M. Vidal, D. Martineau, C. Theis
| Article suivant Article suivant
  • Connaissances et croyances sur les infections associées aux soins chez les patients allant bénéficier d’une pose de prothèse articulaire
  • M. Hoyon, M. Detoc, B. Boyer, P. Berthelot, P. Verhoeven, E. Botelho-Nevers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.