Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement des infections ostéoarticulaires à Saureus : activité intraostéoblastiques des rifamycines et impact sur l’émergence intracellulaire de Small Colony Variants - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.218 
L. Abad 1, A. Diot 2, J. Tasse 2, J. Josse 2, S. Lustig 3, T. Ferry 3, F. Laurent 3, F. Valour 3
1 HCL, Lyon, France 
2 CIRI, Lyon, France 
3 CRIOAC HCL, Lyon, France 

Résumé

Introduction

Staphylococcus aureus représente un agent étiologique particulièrement difficile à éradiquer au cours des infections ostéoarticulaires (IOA). Trois facteurs de persistance sont impliqués : la formation de biofilm, la capacité de Saureus à envahir et persister au sein des ostéoblastes et l’émergence du morphotype Small Colony Variant (SCV). L’utilisation d’associations thérapeutiques à base de rifampicine est supportée par de nombreuses études in vitro, in vivo et cliniques est toutefois à risque d’émergence de résistance, d’intolérances et d’interactions médicamenteuses. Dans ces contexte, les rifamycines (rifabutine et rifapentine) ont peu été évaluées, notamment vis-à-vis de leur capacité à éradiquer Saureus en biofilm et en intracellulaire.

Matériels et méthodes

Cette étude a comparé la rifampicine, la rifabutine et la rifapentine quant à leurs activités anti-staphylococciques intracellulaires dans un modèle in vitro d’infection d’ostéoblastes. Leur impact sur l’émergence intracellulaire de SCVs a également été comparé par dénombrement des SCVs. Quatre concentrations (0,1 CMI, CMI, 10 CMI, 100 CMI) ont été évaluées contre trois souches de Saureus (6850 et deux souches cliniques impliquées dans des IOA récidivantes).

Résultats

Les trois rifamycines avaient une activité intracellulaire semblable, diminuant de 50 % le nombre de bactéries intracellulaires dès une concentration égale à la CMI. L’augmentation de la concentration en rifampicine et rifapentine n’améliorait pas leur efficacité intracellulaire. La rifabutine semblait plus efficace à faible concentration, avec une réduction de 19,9 % du nombre de bactéries intracellulaires dès 0,1 CMI. Aux 4 concentrations testées, les trois molécules augmentaient la viabilité cellulaire d’un facteur minimum de 1,48, même en absence d’élimination de bactéries intracellulaires. De manière intéressante, une émergence intracellulaire de SCVs dose-dépendante a été observée, mais restait significativement plus faible pour la rifabutine que pour la rifampicine à 10 CMI (p<0,0001).

Conclusion

Les 3 rifamycines sont efficaces dans l’élimination des bactéries intracellulaires. La rifabutine semble efficace à plus faibles concentrations, suggérant une accumulation plus importante de la molécule en intraostéoblastique. La possibilité d’utiliser la rifabutine à des doses plus faibles, et donc d’éviter l’apparition d’effets secondaires et l’émergence de SCV, pourrait en faire une alternative intéressante à la rifampicine dans le traitement des IOA. Ces trois molécules seront prochainement évaluées sur leurs capacités à éradiquer et à prévenir la formation de biofilm, un autre facteur de chronicité et de rechute dans les IOA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S88 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Capacités du linézolide et du tédizolide à éradiquer Staphylococcus aureus en intracellulaire et sous forme de biofilm au cours du traitement des infections ostéoarticulaires
  • L. Abad, J. Tasse, V. Tafani-Dyon, A. Diot, J. Josse, S. Lustig, T. Ferry, F. Laurent, F. Valour
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de nouvelles molécules anti-staphylococciques sur la persistance intra-ostéoblastique
  • V. Dyon-Tafani, S. Lefort, J. Josse, F. Valour, A. Diot, J.F. Sabuco, S. Coyne, T. Ferry, M. Mourez, F. Laurent

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.