Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation du kit ResistancePlus™ MG assay de SpeedDx pour la détection simultanée de Mycoplasma genitalium et de la résistance à l’azithromycine - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.248 
S. Gibaud 1, E. Thomas 1, L. Crémet 1, J. Coutherut 2, C. Bernier 2, M. Lefebvre 3, S. Pereyre 4, J. Caillon 1
1 CHU de Nantes, France 
2 Centre Fédératif Prévention Dépistage 44, Nantes, France 
3 Maladies infectieuses et tropicales, Nantes, France 
4 CNR des IST bactériennes, Bordeaux, France 

Résumé

Introduction

Mycoplasma genitalium (MG), est un agent d’infections sexuellement transmissibles (IST), le plus souvent asymptomatiques mais aussi responsable d’urétrites aiguës ou chroniques chez les hommes, et de cervicites, endométrites, salpingites, avortements spontanés, et naissances prématurées chez la femme. Les échecs thérapeutiques observés dans près de 30 % des cas avec l’azithromycine, traitement utilisé en première intention, sont dus à une augmentation des résistances acquises par mutation du gène de l’ARNr23S. La détection de MG ne peut se faire que par technique moléculaire et le kit ResistancePLUS™ MG assay (SpeeDx Pty Ltd, Australie), évalué dans cette étude, est un des rares tests commercialisés permettant également la détection de la résistance à l’azithromycine.

Matériels et méthodes

Les 530 échantillons de cette étude proviennent de patients asymptomatiques prélevés principalement dans des centres de dépistage des IST (70 %) et aux urgences gynécologiques. Ces échantillons ont été testés sur l’automate cobas 4800 (Roche) avec le kit ResistancePLUS™ MG assay. Ce kit permet la détection de MG et de 5 mutations du gène de l’ARNr 23S associées à la résistance à l’azithromycine. La recherche Ctrachomatis (CT)/Ngonorrhoeae (NG) a aussi été réalisée sur ces échantillons à l’aide du kit Cobas CTNG (Roche). Les extraits d’ADN des échantillons positifs à MG ont été adressés au CNR des IST bactériennes de Bordeaux pour confirmation du statut sensible ou résistant aux macrolides par PCR en temps réel de type FRET.

Résultats

Sur la cohorte prévue de 530 patients, 342 échantillons ont déjà été testés et 10 (2,9 %) étaient positifs à MG, avec 1 échantillon (10 %) présentant une mutation associée à la résistance à l’azithromycine. Pour ces 342 échantillons, la prévalence de l’infection à MG était inférieure à celle de CT (5,0 %), mais légèrement supérieure à celle de NG (1,8 %). Un échantillon a montré une co-infection avec CT et MG.

Conclusion

Dans la population testée, MG était la deuxième bactérie responsable d’IST, avec 10 % de souches résistantes. Malgré le faible nombre d’échantillons testés, cette étude souligne la nécessité de rechercher MG et les mutations responsables de la résistance à l’azithromycine, en routine conformément aux récentes recommandations européennes. La détection simultanée de MG et des souches résistantes permettra de mettre en place rapidement un traitement antibiotique adapté.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S99 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse des raisons amenant à consulter dans un CeGIDD plutôt que chez un médecin pour un dépistage des IST
  • N. Marty, M. Patoureau, M. Barreau, C. Bernier, M. Lefebvre, J. Coutherut, C. Biron
| Article suivant Article suivant
  • Qui ne vient pas chercher ses résultats après un dépistage positif d’une IST en CeGIDD ?
  • C. Rolland, C. Segouin, E. de Larochebrochard, M. Shelly, P. Troude

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.