Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Maladie de Whipple - 07/06/18

[5-0453]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(18)68703-4 
X. Puéchal, MD, PhD
 Centre de référence des maladies auto-immunes systémiques rares, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 08 juin 2018

Résumé

La maladie de Whipple, infection bactérienne systémique chronique mais curable due à Tropheryma whipplei, affecte habituellement des hommes d'âge moyen. La forme historique associe typiquement un amaigrissement et une diarrhée précédés, dans trois quarts des cas, par une atteinte articulaire stéréotypée. Celle-ci est habituellement inaugurale et évolue en moyenne depuis six ans lors du diagnostic, sous forme d'une oligoarthrite ou d'une polyarthrite chronique séronégative des grosses articulations mais qui a la particularité d'être intermittente, au moins au début. Une polyarthrite chronique destructrice septique peut ensuite survenir en l'absence de diagnostic. Une présentation sous forme d'une spondyloarthrite est aussi possible. Chez la plupart des patients, dans la forme classique, la coloration par l'acide périodique de Schiff (PAS) des biopsies duodéno-jéjunales permet de révéler des inclusions macrophagiques qui correspondent à des structures bactériennes. Néanmoins, l'atteinte gastro-intestinale peut être absente cliniquement et même parfois en histologie, voire par amplification génique. Même en l'absence d'atteinte digestive, le rhumatologue doit savoir évoquer la maladie de Whipple devant un tableau d'oligoarthrite intermittente s'il reste inexpliqué chez un homme d'âge moyen. L'amplification génique par polymerase chain reaction (PCR), qui détecte l'acide nucléique de la bactérie à partir de la salive et des selles, fait maintenant partie des examens de première intention à visée diagnostique. La PCR facilite le diagnostic précoce de la maladie avant l'apparition des complications systémiques sévères qui sont encore parfois fatales.


Mots-clés : Maladie de Whipple, Tropheryma whipplei, Rhumatisme inflammatoire, Rhumatisme palindromique, Arthrites intermittentes, Arthrites septiques


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.