Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement chirurgical des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) de stade précoce par segmentectomie à thorax fermé : résultats préliminaires - 11/06/18

Surgical treatment of early stage non-small cell lung cancer by thoracoscopic segmental resection

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.02.004 
A. Seguin-Givelet a, b, J. Lutz a, c, E. Brian a, M. Grigoroiu a, D. Gossot a,
a Département thoracique, institut mutualiste Montsouris, institut du Thorax-Curie-Montsouris, 42, boulevard Jourdan, 75014 Paris, France 
b Université Sorbonne Paris Cité, UFR SMBH Université Paris 13, 93000 Bobigny, France 
c Division of General Thoracic Surgery, University Hospital Bern, Bern, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le taux de résections infra-lobaires anatomiques (RILA) pour cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) de stade précoce est en progression. Cependant les indications restent controversées. Le but de cette étude est d’analyser les résultats préliminaires des RILA à thorax fermé dans le traitement des CBNPC de stade précoce, en termes de complications, de validité carcinologique et de survie. Nous rapportons les résultats préliminaires d’une série consécutive de 226 segmentectomies à thorax fermé pour suspicion de CBNPC de stade précoce.

Patients et méthodes

Entre 2007 et 2016, nous avons réalisé 322 RILA par thoracoscopie, dont 226 pour une suspicion de CBNPC de stade précoce chez 222 patients. Les données, entrées prospectivement, ont été analysées de façon rétrospective en intention de traiter. La survie globale et sans récidive a été estimée par une courbe de Kaplan-Meier et les différences calculées par un test de log-rank.

Résultats

Vingt-deux patients avaient un stade p supérieur à leur stade c (10,4 %) : 10 patients pour une atteinte T3 ou T4, 6 patients pour une atteinte N1 et 6 autres pour une atteinte N2. Sur les six atteintes N1, trois ont été découvertes en peropératoire sur l’examen extemporané des ganglions intersegmentaires et ont amené à convertir la segmentectomie en lobectomie. Dix conversions en thoracotomie ont été réalisées (3,9 %). Dix-sept patients ont eu une résection plus étendue que prévue (7,5 %), le plus souvent pour raison carcinologique : ganglion intersegmentaire envahi (n=3) ou marge de résection insuffisante sur le plan intersegmentaire (n=7) en examen extemporané. La morbidité et la mortalité ont été respectivement de 25,7 % et de 1,3 %. Pour les cancers pT1aN0, les survies globales et sans récidive à 3 ans ont été respectivement de 87,1 % et 80,6 %. Pour les cancers pT1bN0, ces survies ont été respectivement de 88,8 % et 75,3 %.

Conclusion

Dans les CBNPC de stade précoce, les RILA par thoracoscopie permettent de réduire la morbidité peropératoire tout en offrant une survie satisfaisante. Toutefois, une technique rigoureuse doit être appliquée pour diminuer le taux de conversion en thoracotomie et le taux de résection étendue (transformation en lobectomie) lorsque cela s’avère nécessaire sur le plan carcinologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The rate of segmental resection for early stage non-small cell lung carcinoma (NSCLC) is increasing. However, the indications remain controversial. The aim of this study is to analyze the preliminary results of thoracoscopic segmental resection in early stage NSCLC in terms of morbidity, oncological validity and survival. We report the preliminary results of a consecutive series of 226 thoracoscopic segmentectomies for suspicion of early stage NSCLC.

Patients and methods

Between 2007 and 2016, we performed 322 thoracoscopic anatomical sublobar resections (ASLR). Two hundred and twenty six of these were for suspicion of early stage NSCLC in 222 patients. Data were recorded prospectively and analysed retrospectively on an intent-to-treat basis. Overall and disease-free survivals were estimated on a Kaplan-Meier curve and differences were calculated by a log-rank test.

Results

Twenty-two patients were upstaged (10.4%), in 10 cases to T3 or T4, in 6 cases to N1 and in 6 others to N2 for metastasis. Out of the 6 N1 cases, 3 were discovered at frozen section and resulted in a switch from segmentectomy to lobectomy. There were 10 conversions to thoracotomy (3.9%). Seventeen patients had a more extensive resection than initially planned (7.5%), most often for oncological reasons: invasion of intersegmental lymph nodes (n=3) or insufficient resection margin at frozen section (n=7). Morbidity and mortality were 25.7% and 1.3 % respectively. For pT1aN0 carcinomas, overall and disease-free survivals were 87.1% and 80.6%, respectively. For pT1bN0 carcinomas, overall and disease-free survivals were 88.8 %, and 75.3% respectively.

Conclusion

For early stage NSCLC, thoracoscopic ASLR allows reduced perioperative morbidity while offering satisfactory survival. However, a rigorous technique must be applied to reduce the rates of conversion to thoracotomy and extension to lobectomy when required for oncological reasons.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Segmentectomie pulmonaire, Thoracoscopie, Cancer bronchique, Curage ganglionnaire

Keywords : Pulmonary segmentectomy, Thoracoscopy, Bronchial carcinoma, Lymph node dissection


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5

P. 521-530 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Techniques manuelles de drainage bronchique des adultes et adolescents : quel niveau de preuve ?
  • Michel Cabillic, Pascal Gouilly, Gregory Reychler
| Article suivant Article suivant
  • L’observance du traitement par pression positive continue : étude prospective de 103 patients suivis au service de pneumologie de Nabeul-Tunisie
  • H. Ghrairi, I. Khalfallah, N. Abid, M. Loukil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.