Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

ABCT-IMMUNOBZH : évaluation de l’efficacité du nivolumab dans la vraie vie chez 259 patients porteurs d’un cancer bronchique non à petites cellules de stade avancé - 11/06/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.05.002 
M. Geier 1, , R. Descourt 1, R. Corre 2, G. Leveiller 3, G. Le Garff 3, E. Briens 3, R. Lamy 4, E. Goarant 5, J.L. Bizec 6, C. Bernier 7, G. Quéré 8, E. Gaye 1, F. Montestruc 9, F. Couturaud 1, 10, G. Robinet 1
1 CHRU Morvan, Brest, France 
2 CHRU Pontchaillou, Rennes, France 
3 Centre hospitalier Yves-le-Foll, Saint-Brieuc, France 
4 Centre hospitalier Bretagne Sud, Lorient, France 
5 Centre hospitalier de Saint-Malo, Saint-Malo, France 
6 Centre hospitalier Bretagne-Atlantique, Vannes, France 
7 Centre hospitalier René-Pleven, Dinan, France 
8 Centre hospitalier, Morlaix, France 
9 Exystat, Malakoff, France 
10 EA 3878 (GETBO), université de Brest, Brest, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’immunothérapie s’est récemment imposée comme standard en 2e ligne thérapeutique des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) de stade avancé. Cependant, les données concernant son efficacité sont basées sur des populations sélectionnées ne reflétant pas toujours la pratique clinique quotidienne. Cette étude avait pour but d’évaluer l’efficacité du nivolumab dans la vraie vie et de déterminer un sous-type de patients plus à même d’en bénéficier.

Méthodes

Étaient éligibles à l’inclusion les patients porteurs d’un CBNPC de stade avancé (IIIB-IV) traités par nivolumab entre le 01/09/2015 et le 30/09/2016 après échec d’au moins une ligne de chimiothérapie. Le nivolumab était administré à une dose de 3mg/kg tous les 15jours jusqu’à progression ou toxicité majeure. Le critère de jugement principal était le taux de réponse objective (TRO) selon RECIST 1.1. Les critères secondaires étaient la survie sans progression (SSP), la survie globale (SG) et la recherche de facteurs prédictifs d’efficacité.

Résultats

Au total, 259 patients ont été inclus dans neuf centres bretons. Les caractéristiques au diagnostic étaient : âge médian de 62 ans [29–85], 72,2 % d’hommes, 73 % avec un performance status ≤ 1, histoire tabagique dans 85,8 % des cas, avec une majorité de stades IV (85,3 %) et d’adénocarcinomes (63,7 %). La mutation KRAS était la plus fréquente et retrouvée chez 55 patients. Dans 61,4 % des cas, le nivolumab était administré en 2e ligne. Le TRO était de 22,4 % (58 patients). La SSP médiane et la SG médiane étaient de 2,3 et 11 mois, respectivement. L’histologie épidermoïde était associée à une meilleure réponse (HR=1,98, IC95 % [1,08-3,61], p=0,03). La survenue d’effets secondaires d’ordre immunitaire était associée à une meilleure réponse et à une amélioration de la SG (HR=0,42, IC95 % [0,26–0,70], p<0,01).

Conclusion

Avec un TRO de 22,4 %, similaire aux essais cliniques, et une SG de 11 mois, le nivolumab semble tenir ses promesses dans la vraie vie. Dans cette étude, l’histologie épidermoïde et la survenue d’effets secondaires d’ordre immunitaire sont des facteurs prédictifs d’efficacité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5

P. 585 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une complication inhabituelle d'une crise d’asthme sévère
  • S. Niang, M. Diedhiou, A. Ndichout
| Article suivant Article suivant
  • Cardiopathie fulminante après traitement par pembrolizumab et revue de la littérature
  • G. Justeau, G. de Chabot, S. Delépine, T. Urban

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.