Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les endocardites non infectieuses - 12/06/18

Non-infective endocarditis

Doi : 10.1016/j.revmed.2018.03.020 
A. Le Bot a, b, P. Jégo a, b, E. Donal c, E. Flécher d, M. Revest a, P. Tattevin a,
a Service des maladies infectieuses et de réanimation médicale, CHU Pontchaillou, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex, France 
b Service de médecine interne, hôpital Sud, CHU, 35033 Rennes, France 
c Service de cardiologie, hôpital Pontchaillou, CHU, 35033 Rennes, France 
d Service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire, hôpital Pontchaillou, CHU, 35033 Rennes, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 12 juin 2018

Résumé

Les endocardites non infectieuses regroupent des pathologies rares et souvent sévères. Cette mise au point a rassemblé les données de la littérature, pour dégager les principales informations disponibles dans les domaines de la physiopathologie, du diagnostic et du traitement de ces pathologies hétérogènes, encore souvent méconnues. Leurs caractéristiques sont très proches de celles des endocardites infectieuses, en termes de lésions valvulaires (atteinte prédominante du cœur gauche, avec insuffisances valvulaires et végétations), et de complications emboliques. Le diagnostic est en général évoqué dans un contexte d’endocardites à hémocultures négatives. Au-delà des classiques endocardites marastiques et lupiques, qui représentent plus de 75 % des cas, l’endocardite de Loeffler et la maladie de Behçet sont des étiologies à rechercher en première intention. Plus rarement, on évoquera une polyarthrite rhumatoïde, une maladie de Still de l’adulte, une allergie aux protéines de porc chez les patients porteurs de bioprothèse valvulaire porcine, une sclérodermie systémique, voire un syndrome de Cogan ou de Sneddon. La démarche diagnostique s’appuie sur les données d’interrogatoire et d’examen clinique à la recherche de signes extracardiaques, mais aussi sur les éléments échocardiographiques, voire scannographiques. Le traitement repose principalement sur une prise en charge intensive de la pathologie sous-jacente. Une anticoagulation curative est souvent nécessaire. Bien que les indications chirurgicales soient moins bien précisées que pour les endocardites infectieuses, les données disponibles suggèrent qu’un contrôle préalable de la maladie sous-jacente est un facteur pronostique majeur, en réduisant le risque de complications postopératoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Non-infective endocarditis, also referred to as non-bacterial thrombotic endocarditis, represent a wide range of rare pathologies, often severe. This review gathered the data available in the literature, to decipher the major information collected on the pathophysiology, the diagnosis and the treatment of these heterogeneous diseases, often misdiagnosed. Characteristics of non-infective endocarditis are similar to infective endocarditis in terms of valvular lesions (mostly left-sided, with regurgitations and vegetations), and their complications (embolism). The diagnosis of non-infective endocarditis is usually considered in patients with blood culture-negative endocarditis. Beyond the usual suspects – marastic endocarditis and systemic lupus erythematosus – which represent more than 75% of the cases, Behçet disease and hypereosinophilic syndrome are the main causes of non-infective endocarditis. More seldomly, rheumatoid arthritis, adult-onset Still disease, allergy to pork in patients with valvular procine bioprosthesis, systemic scleroderma, Cogan or Sneddon syndrome should be suspected. Diagnostic approach is based on history and physical examination, with a special focus on extra-cardiac manifestations, as well as echocardiography, and computed tomography. Treatment relies on intensive management of the underlying disease. Curative anticoagulation is often necessary. Although indications for cardiac surgery are poorly defined, as compared to infective endocarditis, data currently available suggest that an optimal control of the underlying disease before cardiac surgery is of utmost importance, as it dramatically reduces the risk of postoperative complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endocardite, Endocardite marastique, Lupus érythémateux disséminé, Syndrome des anticorps antiphospholipides, Maladie de Behçet, Maladie de Still

Keywords : Non-bacterial thrombotic endocarditis, Marantic endocarditis, Systemic lupus erythematosus, Antiphospholipid syndrome, Behçet disease, Still disease


Plan


© 2018  Société Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.