Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mort périnatale et d’un jeune enfant. Histoire des rites et des pratiques funéraires en Europe issus de l’expression affective et sociale du deuil. Première partie : de la Préhistoire aux Lumières - 12/06/18

Stillborn children and infant death. History of funeral practices and rites in Europe stem from affective and social expression of grief. First chapter: From Prehistory to Enlightenment

Doi : 10.1016/j.neurenf.2018.03.001 
M.-F. Bacqué a, , L. Sani b, A. Rauner c, A. Losson b, D. Merg d, P. Guillou e
a EA 3071, SuLiSoM, société de thanatologie, université de Strasbourg, faculté de psychologie, 12, rue Goethe, 67000 Strasbourg, France 
b EA 3071, SuLiSoM, université de Strasbourg, faculté de psychologie, 67000 Strasbourg, France 
c EA 3440 ARCHE, université de Strasbourg, faculté d'histoire, 67000 Strasbourg, France 
d Hôpitaux universitaires de Strasbourg, pôle Mère–Enfant, Association « Nos tout-Petits d’Alsace », hôpital de Hautepierre, 67200 Strasbourg, France 
e Département de médecine générale, université de Strasbourg, faculté de médecine,67000 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’article

Cette recherche interdisciplinaire est consacrée à l’évolution historique des pratiques funéraires en réponse aux demandes émotionnelles des parents en deuil d’un jeune enfant à partir de la naissance.

Méthodes

Revue des publications sur l’histoire des pratiques et les rites funéraires des jeunes enfants.

Résultats

On trouve des pratiques funéraires pour les enfants dès la Préhistoire. L’Antiquité est riche en monuments, épitaphes, objets funéraires réservés aux tout-petits. Ils signent la puissance économique ou politique des familles et montrent l’intensité de la souffrance des parents. Regret et nostalgie expriment la tristesse que l’enfant n’ait pu réaliser sa promesse de vie. Pour autant, les funérailles restent discrètes pour les enfants morts avant la pousse des dents. Malgré les infanticides qui semblent ne pas donner lieu à culpabilité ou à deuil, on ne peut pas conclure à l’indifférence des parents. Le Moyen Âge en Europe est surtout marqué par l’hégémonie de l’Église catholique qui refuse le repos de l’âme de l’enfant non baptisé. Le Limbus puerorum dans lequel errent les âmes ne satisfait pas les parents qui cherchent à tout prix le salut de leur enfant. Une possibilité de rédemption réside néanmoins dans les sanctuaires à répit.

Conclusion

La souffrance des parents est certaine dans toutes les périodes préhistoriques et historiques même si la mortalité élevée pourrait banaliser la mort des enfants. Elle s’exprime via les pratiques funéraires et la question de l’accès à l’au-delà, en raison de l’importance de la religion, ciment des sociétés antique et médiévale. Les rites sociaux sont recherchés pour leur soutien moral et leur inscription dans la société.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim

Interdisciplinary research of emotional constants and the need for social support in grieving parents throughout the ages.

Methods

State of the arts of historical publications from 1970 to 2017 on funeral rites for stillborn and young children.

Findings

There is some evidence of parents suffering through funeral rites for children in Prehistory, even for a foetus. Since Antiquity, many monuments, epitaphs and funeral furniture have been found for children. Although this is evidence of an economic and political power of patrician families, it is also evidence of parents’ grief suffering. If many infanticides do not seem to have been followed by guilt or grief, the funeral rites for the natural death of a predental child appear to have been very discreet. Parents were sensitive to the death of their child. This is confirmed for rich families but could not be proven for slaves or even the poor because of a lack of evidence. The Middle Ages in Europe are characterized by the hegemony of the Catholic Church which refused to baptize dead people. Stillborn children represented a problem for families because if they were not baptized by priests or midwives, their soul would stay in Hell for eternity. To reassure parents, the Catholic Church created a space between its two central places in its spiritual geography, Hell and Heaven. The Limbus puerorum was a virtual space for unbaptized children, but this was unsatisfactory for Middle Ages’ parents. With the creation of Purgatory, a place for redemption was possible for sinners but not for unbaptized children. The Catholic Church was literally compelled to accept these opportunities because of complaints from families whose suffering was double: parents had not only lost a child but this child would be doomed for eternity. Stillborn children have not kept out sins despite their short life as edited by Saint Augustin (5th century). The parents felt responsible and guilty for this shameful spiritual status. Redemption of sins could be obtained through “sanctuaires à répit”, special places where a child could have “rebirth” and be baptized until he died once again.

Conclusion

Parents’ grief can be proven throughout all historic and even prehistoric times. Despite high child mortality rates, the death of a child was not a reality easily admitted by families. Social funeral rites were followed by parents for their moral support, but Catholic Church hegemony in Europe of the Middles Ages became controversial and especially with the development of Protestantism. Until the Enlightenment, the salvation of the soul of a stillborn child constituted a real stake for families. This situation was well understood by Catholic Church which used it to enlarge the baptized community as well maintain power on mourning families as well as tranquilizing parents who had lost a baptized child.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rites et pratiques funéraires, Enfants morts à partir de la naissance, Deuil, Représentations de la mort, Famille au Moyen-Âge

Keywords : Funeral rites, Stillborn children, Infant death, Grief, Death representations, Middle-Ages mourned family


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 66 - N° 4

P. 240-247 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Devenir de 230 adolescents adoptés à l’international par l’ONG Médecins du Monde à travers 2 enquêtes (2012 et 2015)
  • G. André-Trévennec, M. Lebrault
| Article suivant Article suivant
  • Mort périnatale et d’un jeune enfant. Histoire des rites et des pratiques funéraires en Europe issus de l’expression affective et sociale du deuil. Deuxième partie : des Lumières à aujourd’hui
  • M.-F. Bacqué, L. Sani, A. Rauner, A. Losson, D. Merg-Essadi, P. Guillou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.