Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un nouveau cas d’éruption de type pityriasis rubra pilaire associée à l’inhibiteur de tyrosine kinase ponatinib - 13/06/18

A new case of pityriasis rubra pilaris-like eruption associated with ponatinib, a tyrosine kinase inhibitor

Doi : 10.1016/j.annder.2018.04.009 
J. Krygier a, , G. Leemans b, R. Forsyth b, A. de Becker c, J. Gutermuth a, M. Grosber a
a Service de dermatologie, Universitair Ziekenhuis Brussel, (UZ Brussel), Vrije Universiteit Brussel (VUB), Laarbeeklaan 101, Bruxelles, Belgique 
b Service d’anatomie pathologique, Universitair Ziekenhuis Brussel, (UZ Brussel), Vrije Universiteit Brussel (VUB), Laarbeeklaan 101, Bruxelles, Belgique 
c Service d’hématologie, Universitair Ziekenhuis Brussel, (UZ Brussel), Vrije Universiteit Brussel (VUB), Laarbeeklaan 101, Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 13 juin 2018

Résumé

Introduction

Le pityriasis rubra pilaire (PRP) est un syndrome cutané d’étiologie inconnue dont la plupart des cas sont sporadiques et acquis. Nous rapportons un cinquième cas d’éruption de type PRP associée au ponatinib, un inhibiteur de tyrosine kinase (ITK).

Observation

Une femme de 60ans se présentait à la consultation de dermatologie pour une éruption érythémato-squameuse évoluant depuis 2 semaines. La patiente était également suivie en hématologie pour une récidive de leucémie lymphoblastique aiguë. Un traitement par ponatinib avait été débuté 6 semaines plus tôt. Malgré l’aspect peu spécifique de l’histologie cutanée, le diagnostic d’éruption de type PRP induit était posé face à l’image clinique caractéristique. Le traitement par corticoïdes locaux permettait la résolution de l’éruption.

Discussion

La littérature rapporte six cas d’éruption de type PRP associés à la prise d’ITK, dont quatre avec le ponatinib. L’éruption survient dans un délai variant de 2 semaines à 3 mois après le début du traitement. Les corticoïdes locaux prescrits ont donné des résultats mitigés. Une meilleure compréhension de la physiopathologie de ces éruptions associées aux ITK pourrait éclairer les mécanismes pathogéniques du PRP idiopathique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Pityriasis rubra pilaris (PRP) is a cutaneous syndrome of unknown origin. Most cases are sporadic and acquired. Herein we report a fifth case of PRP-like eruption associated with ponatinib, a tyrosine kinase inhibitor (TKI).

Patients and methods

A 60-year-old woman presented at the dermatology department with an erythemato-squamous eruption present for 2weeks. The patient was also being treated in haematology for recurrence of acute lymphoblastic leukaemia. Treatment with ponatinib had been initiated 6weeks earlier. Despite the low specific cutaneous histology, a diagnosis of induced PRP-like eruption was made based on the characteristic clinical aspect. Treatment with local corticosteroids resolved the eruption.

Discussion

The literature contains 6 reported cases of PRP-like eruptions associated with TKI, including 4 with ponatinib. The eruption began from 2weeks to 2–3 months after treatment induction. Prescribed topical corticosteroids have yielded mixed results. A better understanding of the physiopathology of these eruptions associated with TKI could shed light on the pathogenic mechanisms in relation to idiopathic PRP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pityriasis rubra pilaire, Inhibiteur de tyrosine kinase, Ponatinib

Keywords : Pityriasis rubra pilaris, Tyrosine kinase inhibitor, Ponatinib


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.