Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Multiple sclerosis biomarkers: Helping the diagnosis? - 13/06/18

Doi : 10.1016/j.neurol.2018.04.002 
E. Thouvenot a, b,
a Department of neurology, centre hospitalier universitaire Carémeau, 9, place du Pr. Robert Debré, 30029 Nîmes cedex 9, France 
b Équipe neuroprotéomique et signalisation des maladies neurologiques et psychiatriques, UMR5203, institut de génomique fonctionnelle, université de Montpellier, 141, rue de la Cardonille, 34094 Montpellier c edex 5, France 

Correspondence. Department of neurology, centre hospitalier universitaire Carémeau, 9, place du Pr.Robert Debré, 30029 Nimes cedex 9, France.Department of neurology, centre hospitalier universitaire Carémeau, 9, place du Pr.-Robert-Debré, 30029 Nimes cedex 9, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Multiple sclerosis (MS) is a complex heterogeneous disease. Diagnostic criteria are based on symptoms, biomarkers, MRI data and exclusion of differential diagnoses. Over the past few years, the usefulness of biomarkers has progressively decreased with the development of new MRI criteria, yet dozens of new biomarkers, especially in cerebrospinal fluid, for MS diagnosis and prognosis have been described. Large-scale studies validating some of these new biomarkers have also provided confirmation of a restricted set of biomarkers (presented here in this review) as having potential value for different stages of the disease, including as early as clinically isolated syndrome and radiologically isolated syndrome. However, differentiating progressive forms of MS from relapsing–remitting MS remains a genuine challenge, and could help to predict future conversion to secondary-progressive MS. In addition, new approaches combining multiple biomarkers might allow us to unravel the complexity of the disease and determine disease stages more precisely. Moreover, recent technological developments allowing analysis of biomarkers in plasma have also provided less invasive analysis of MS, and should serve to predict MS evolution and therapeutic responses during follow-up.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Multiple sclerosis, Biomarkers, Cerebrospinal fluid, Diagnosis, OCB, Plasma


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 174 - N° 6

P. 364-371 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Progress in understanding the pathophysiology of multiple sclerosis
  • H. Zéphir
| Article suivant Article suivant
  • Environmental factors in the development of multiple sclerosis
  • L. Michel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.