Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The repercussion of stopping reimbursement of olmésartan on antihypertensive drugs prescription and blood pressure control of treated hypertensive patients in France - 13/06/18

Les conséquences de l’arrêt du remboursement de l’olmesartan sur la prescription des antihypertenseurs en France et sur le contrôle tensionnel des hypertendus traités

Doi : 10.1016/j.ancard.2018.04.024 
A. Dufay a, A. Gallo a, O. Hanon b, c, B. Vaïsse b, d, X. Girerd a, b,
a Unité de prévention cardio-vasculaire, hôpital de La Pitié-Salpêtrière, Sorbonne université, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, 83, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
b Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle (CFLHTA), 5, rue des Colonnes-du-Trône, 75012 Paris, France 
c Hôpital Broca service de gériatrie, EA 4468, université Paris–Descartes, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, 54–56, rue Pascal, 75013 Paris, France 
d Service de cardiologie, unité hypertension, hôpital de la Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille cedex 5, France 

Corresponding author. Unité de prévention cardio-vasculaire, hôpital de La Pitié-Salpêtrière, 83, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France.Unité de prévention cardio-vasculaire, hôpital de La Pitié-Salpêtrière83, boulevard de l’HôpitalParis cedex 1375651France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objective

Since January 2017, olmesartan-based treatments are no longer reimbursed by French health insurance. Health authorities have recommended switch to one of the “many effective, better tolerated and reimbursed alternatives”. The objective of this study was to evaluate the consequences on the prescription of antihypertensive drugs in France and to evaluate the blood pressure control of treated hypertensive patients after the switch from olmesartan to another Angiotensin receptor blocker (ARB).

Methods

To evaluate antihypertensive prescriptions, the French League Against Hypertension Survey (FLAHS) was conducted in 2007, 2012 and 2017 by self-questionnaire sent by mail to a representative panel of the population living in metropolitan France aged 35 years and over. Antihypertensive treatments were grouped by pharmacological class. To evaluate blood pressure control in hypertensive patients treated with olmesartan alone or in combination, 3 home blood pressure monitoring (HBPM) were performed. The first and the second were performed without modification of the dose of olmesartan. The third was performed 1 month after the switch to another ARB.

Results

Antihypertensive prescriptions changed between 2007 and 2017. Beta-blockers decreased between 2007 and 2012 and then increased slightly. Between 2012 and 2017, ARB and diuretics decreased and ACE inhibitors (ACE-I) and calcium antagonist (CA) drugs increased. Blood pressure control was assessed in 82 hypertensive patients aged 63±11 years treated with olmesartan. The difference in SBP/DBP between the first 2 self-measurements was −0.96/−0.83mmHg. After therapy switch, the 3rd self-measurement showed an increase in SBP/DBP of 3.4/1.2mmHg. In the subgroup of olmesartan-treated controlled hypertensive patients, the switch to another ARB lead to uncontrolled hypertension for 20% of patients with a 12.1mmHg increase in SBP.

Conclusion

With the halt of reimbursement of olmesartan, there was a decrease in the prescription of ARB in France. When olmersartan was replaced by another ARB, a worse blood pressure control was observed in treated hypertensive patients. The cessation of the reimbursement of olmesartan has had consequences on the treatment of hypertension in France.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Depuis le janvier 2017, les médicaments à base d’olmésartan ne sont plus remboursés en France par l’assurance maladie. Les autorités sanitaires ont recommandé de poursuivre le traitement antihypertenseur à l’aide « des nombreuses alternatives efficaces, mieux tolérées et remboursées ». L’objectif de cette étude était d’évaluer les conséquences sur la prescription des antihypertenseurs en France et sur le contrôle tensionnel des hypertendus traités après remplacement de l’olmésartan par un autre ARA2.

Méthode

Pour évaluer les prescriptions d’antihypertenseurs en France, les enquêtes FLAHS réalisées en 2007, 2012 et 2017 ont été analysées. Les traitements antihypertenseurs ont été répertoriés par autoquestionnaire envoyé par courrier à un panel représentatif de la population vivant en France métropolitaine âgée de 35 ans et plus et regroupés par classe pharmacologique. Pour étudier les effets de la substitution de l’olmésartan, des automesures de la pression artérielle ont été réalisées chez des hypertendus traités par olmésartan en monothérapie ou en association. Une première et une deuxième ont été réalisées sans modification de la dose d’olmésartan, une troisième effectuée un mois après la substitution de l’olmésartan par un autre ARA2.

Résultats

Les prescriptions d’antihypertenseurs se sont modifiées entre 2007 et 2017. Entre 2007 et 2012, les bêta-bloquants et les antagonistes calciques ont diminué et les ARA2 et les diurétiques ont augmenté. Entre 2012 et 2017, les ARA2 et les diurétiques ont diminué et les IEC et les antagonistes calciques ont augmenté. L’olmésartan, qui représentait 15 % des prescriptions d’ARA2 en 2012, ne représente plus que 2 % des prescriptions en 2017. L’étude du contrôle tensionnel sous olmésartan a inclus 82 hypertendus traités par olmésartan. La différence pour la PAS/PAD entre les 2 premières automesures était de −0,96/−0,83mmHg. Après substitution, l’automesure indique une augmentation de 3,4/1,2mmHg. Chez les hypertendus controlés en automesure sous olmésartan (PA<135/85), la substitution pour un autre ARA2 conduit à une HTA non controlée pour 20 % des patients avec une augmentation de la PAS dans ce groupe de 12,1mmHg.

Conclusion

En parallèle de l’arrêt de remboursement de l’olmésartan, il est observé une diminution de la prescription des ARA2 en France et la quasi-disparition de l’olmésartan des prescriptions médicales. Lorsque l’olmersartan a été substitué pour un autre ARA2, l’hypertension est devenue non contrôlée chez 20 % des patients. L’arrêt du remboursement de l’olmésartan a eu un impact sur la prise en charge des hypertendus en France.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Olmesartan, FLAHS study, Reimbursement, Blood pressure control

Mots clés : Olmésartan, Étude FLAHS, Déremboursement, Contrôle de la pression artérielle


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° 3

P. 149-153 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conséquences cardiovasculaires de l’insuffisance rénale chronique, intérêt d’une modulation des acides époxyeicosatriénoïques
  • M. Hamzaoui, D. Guerrot, Z. Djerada, T. Duflot, V. Richard, J. Bellien
| Article suivant Article suivant
  • Les protéines purifiées à partir de sardines améliorent les chiffres tensionnels, l’équilibre glycémique, les voies métaboliques anti-athérogènes et la capacité anti-oxydante, chez le rat obèse
  • F. Affane, F. Bensalah, N.I. Harrat, H. Chekkal, S. Louala, M.Y. Lamri-Senhadji

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.