Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

État des lieux de la chirurgie ambulatoire de l’obstruction sous vésicale : l’effet laser ? - 14/06/18

Where do we stand with benign prostatic hyperplasia day-case surgery: A laser effect?

Doi : 10.1016/j.purol.2018.05.005 
L. Gury , G. Robert, H. Bensadoun
 Service d’urologie, CHU de Bordeaux, université de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 14 juin 2018

Résumé

Introduction

Décrire l’évolution de la prise en charge ambulatoire de l’OSV en France selon la technique chirurgicale employée.

Matériels et méthodes

À partir des bases du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information (PMSI) de 2010 à 2016, une base de données spécifique (FM Pro Advanced) a été créée comprenant des patients ayant au moins 1 séjour hospitalier appartenant au Groupe homogène de malades (GHM) prostatectomies transurétrales (12C04) et ayant comme Diagnostic principal (DP) soit une hyperplasie de la prostate (N40) soit une tumeur bénigne de la prostate (D291). À partir de mars 2016 des codes plus précis ont modifié le codage CCAM : JGFE023 (résection sans laser), JGFE365 (résection laser) et JGNE171 (vaporisation laser). Cette étude compare les taux d’interventions et la durée moyenne de séjour (DMS) pour le traitement chirurgical de l’HBP de 2010 à 2016 et analyse grâce aux nouveaux codes CCAM à partir de mars 2016, l’impact des techniques laser sur les durées de séjour.

Résultats

Pour les données issues du PMSI 2010–2016, l’analyse retrouve 328 781 séjours (318 549 patients) pour la chirurgie de l’HBP dont 2,7 % (9047 séjours) en ambulatoire avec une DMS diminuant de 5,78 à 4,29jours. Le nombre de patients traités en ambulatoire a augmenté en six ans passant de 14 patients (0,03 %) en 2010 à 3035 patients (5,63 %) en 2016. Pour les données issues des 9 derniers mois de 2016, l’analyse retrouve 38 930 séjours dont 5,4 % (2104) en ambulatoire. Pour les séjours en ambulatoire, 92,7 % des patients ont été traités par une technique laser dont 47,9 % (1008) par vaporisation laser et 44,8 % (944) par résection laser, et seulement 7,1 % (151) par résection sans laser et 0,2 % (6) par résection palliative.

Conclusion

Le développement exponentiel de l’ambulatoire et la diminution des DMS dans le traitement chirurgical de l’HBP sont bien liés à l’avènement des techniques laser et devrait s’amplifier dans les années à venir.

Niveau de preuve

3.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction and objectives

Despite its feasibility has been proven, Benign Prostatic Hyperplasia (BPH) day-case surgery remains uncommon. Our objective was to describe the evolution of BPH day-case surgery in France according to the surgical technique employed.

Materials and methods

We extracted data from the Information System of Medicalization Program (PMSI) including all of the hospital stays in France from 2010 to 2016. Patients belonging to the transurethral prostatectomy homogeneous group of patients (GHM 12C04) and having as a main diagnosis prostatic hyperplasia (N40) or benign prostatic tumor (D291) were included in the analysis. From March 2016, specific codes were introduced to differentiate laser surgery and other types of surgery: JGFE023 (resection without laser), JGFE365 (laser resection) and JGNE171 (laser vaporization). We described the rates of day case surgery and the average length of stay from 2010 to 2016. From March 2016 we could study the influence of laser surgery on day-case and length of stay.

Results

Regarding the all dataset analysis we found 328,781 hospital stays (318,549 patients) for BPH surgery, of which 2.7% (9047 hospital stays) were day-case. From 2010 to 2016, the lengths of stay decreased from 5.78 to 4.29 days. In the meantime, the number of day-case procedures increased from 14 patients (0.03%) to 3035 patients (5.63%). Regarding the last 9 months of 2016, we found 38,930 hospital stays including 5.4% (2104) day-cases. In total, 92.7% of day-case procedures had been performed with a laser technique, of which 47.9% (1008) were laser vaporization and 44.8% (944) were laser resection. There were only 7.1% (151.8%) of day-case procedures performed without laser.

Conclusion

The exponential development of the day-case procedures seems to be linked with the advent of laser technology. This tendency is expected to increase in the coming years according to the spreading of laser surgery.

Level of evidence

3.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hyperplasie bénigne de la prostate, Laser, Ambulatoire

Keywords : Benign prostatic hyperplasia, Laser, Ambulatory, Day-case


Plan


Crown Copyright © 2018  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.