Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le delai entre biopsies de prostate et prostatectomie radicale influence-t-il le risque de recidive ? - 14/06/18

Does the delay from prostate biopsy to radical prostatectomy influence the risk of biochemical recurrence?

Doi : 10.1016/j.purol.2018.05.003 
M.E. Meunier a, Y. Neuzillet a, , b , C. Radulescu c, C. Cherbonnier c, J.-M. Hervé a, M. Rouanne a, b, V. Molinié d, T. Lebret a, b
a Service d’urologie et de transplantation rénale, hôpital Foch, 92151 Suresnes, France 
b UFR des sciences de la santé Simone-Veil, université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines, 40, rue Worth, 92150 Suresnes, France 
c Service d’anatomopathologie, hôpital Foch, 92151 Suresnes, France 
d Service d’anatomopathologie, centre hospitalier de Martinique, 93232 Le Lamentin, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 14 juin 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

L’influence de l’allongement du délai entre les biopsies de prostate et le traitement par prostatectomie radicale pour les patients présentant un cancer de prostate localisé est controversé. L’objectif de cette étude était d’établir un délai limite entre biopsies de prostate et prostatectomie radicale au-delà duquel les risques d’upgradging et de récidive biochimique seraient majorés.

Matériel et méthode

Entre janvier 2013 et janvier 2017, une analyse rétrospective des données cliniques, biologiques et histologiques de 513 patients ayant eu une prostatectomie radicale pour cancer de prostate localisé a été effectuée dans un centre unique. Le critère de jugement principal était l’évaluation du risque de récidive biochimique par la différence entre les scores post-biopsies USCF-CAPRA et post-chirurgical CAPRA-S. Le critère de jugement secondaire était l’évaluation de l’upgrading par la différence entre le score de Gleason sur biopsies et sur pièce opératoire. Les risques de récidive biochimique et d’upgrading ont été comparés par test de Student en fonction de différents délais entre biopsies prostatiques et prostatectomie radicale. Les délais les plus courts pour lesquels une différence significative était retrouvée ont été rapportés.

Résultats

Dans cette étude, 513 patients ont été inclus. L’âge médian au moment de la biopsie était de 65 ans (IQR : 60–69). Le PSA médian pré-opératoire était de 7,30ng/mL (IQR : 5,60–9,94). Le délai médian entre les biopsies et la chirurgie était de 108jours (IQR : 86–141). Pour la cohorte entière, le risque de récidive biochimique après prostatectomie radicale était significativement plus élevé au-delà d’un seuil de 90jours (p=0,039). Aucun seuil n’a été retrouvé pour les patients Gleason 6(3+3). Un seuil de 90jours a été retrouvé pour les patients Gleason 7(3+4) (p=0,038). Les patients Gleason8 présentait plus d’upgrading au-delà d’un seuil de 60jours (p=0,040).

Conclusion

Notre étude a montré qu’au-delà d’un délai de 3 mois, le risque de récidive biochimique après prostatectomie radicale était significativement plus élevé pour les cancers de prostate localisés. Ce délai semblait pouvoir être allongé chez les patients à faible risque, alors qu’il paraissait devoir être conservé pour les risques intermédiaires, et réduit à 2 mois pour les risques élevés.

Niveau de preuve

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The influence of the delay between prostate biopsy and radical prostatectomy for patients with localized prostate cancer is controversial. The objective of this study was to establish a time limit between prostate biopsy and radical prostatectomy beyond which the risks of upgradging and biochemical recurrence (BCR) are increased.

Material and methods

Between January 2013 and January 2017, a retrospective analysis of the clinical, biological and histological data of 513 patients treated with radical prostatectomy for localized prostate cancer was performed in a single center. The primary endpoint was the assessment of the risk of BCR by the difference between post-biopsy USCF-CAPRA and post-surgical CAPRA-S scores. The secondary endpoint was the evaluation of the upgrading by the difference between the Gleason score on biopsy and on surgical specimen. The risks of BCR and upgrading were compared by Student test according to different delays between prostate biopsy and radical prostatectomy. The shortest delays for which a significant difference was found were reported.

Results

In this study, 513 patients were included. The median age at the time of the biopsy was 65 years (IQR: 60–69). The median preoperative PSA was 7.30ng/mL (IQR: 5.60–9.94). The median time between biopsy and surgery was 108 days (IQR: 86–141). For the entire cohort, the risk of BCR was significantly higher above a threshold of 90 days (P=0.039). No threshold was found for Gleason 6(3+3) patients. A 90-day threshold was found for Gleason 7(3+4) patients (P=0.038). Gleason patients8 had more upgrading beyond a 60-day threshold (P=0.040).

Conclusion

Our study showed that after a 3 months delay, the risk of BCR was significantly higher for localized prostate cancer. It seemed possible to extend this period for low-risk patients, whereas it seemed necessary to keep it for intermediate-risks and to reduce it to 2 months for high-risks.

Level of evidence

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer de prostate, Délai chirurgical, Récidive biochimique

Keywords : Prostate cancer, Surgical delay, Biochemical recurrence


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.