Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Anticoagulants oraux directs - 27/06/18

[13-022-G-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1984(18)60049-4 
F. Parent a, , T. Brungs b, E. Berthelot c, C. Lavenu-Bombled b
a Service de pneumologie et soins intensifs respiratoires, Centre de référence de l'hypertension pulmonaire sévère de l'adulte, Inserm UMR S 999, Centre hospitalier universitaire Bicêtre, AP-HP, Groupe hospitalier Paris-Sud, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 
b Service d'hématologie biologique, Centre hospitalier universitaire Bicêtre, AP-HP, Groupe hospitalier Paris-Sud, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 
c Service de cardiologie, Centre hospitalier universitaire Bicêtre, AP-HP, Groupe hospitalier Paris-Sud, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 16
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les anticoagulants oraux sont essentiels dans le traitement des pathologies thromboemboliques, artérielles ou veineuses. Depuis 2008, de nouveaux anticoagulants oraux sont disponibles, les anticoagulants oraux directs. Ils comportent deux classes médicamenteuses ciblant spécifiquement un facteur de la coagulation : soit la thrombine (dabigatran), soit le facteur Xa (rivaroxaban, apixaban et édoxaban). Ils sont actifs par voie orale, à posologie fixe, et offrent plusieurs avantages : absence d'interaction avec l'alimentation, peu d'interactions médicamenteuses, index thérapeutique large, ne nécessitant pas de surveillance biologique. Leur efficacité et leur tolérance ont été évaluées grâce à plusieurs études pivots dans la maladie thromboembolique veineuse et en cardiologie (prévention des accidents vasculaires cérébraux et des embolies systémiques dans la fibrillation auriculaire, syndrome coronarien, etc.). Il s'en dégage une efficacité au moins comparable et une tendance générale à moins d'hémorragies majeures, en particulier cérébrales, par rapport aux antagonistes de la vitamine K. Les données cliniques extraites des études menées en vie réelle confirment ces avantages. Ces nouveaux anticoagulants, plus maniables, représentent une avancée thérapeutique significative en termes de compliance, de facilité d'utilisation et de rapport bénéfices/risques. Au vu des données rassurantes de pharmacovigilance, ils prennent une place de plus en plus importante dans les prescriptions d'anticoagulants en France, d'autant plus que les antidotes spécifiques commencent à être disponibles, même si leurs indications sont rares. La simplification du traitement anticoagulant grâce à ces nouveaux agents ne doit pas faire oublier l'importance de l'éducation thérapeutique, les anticoagulants restant toujours une cause de morbidité importante du fait de leur action anticoagulante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Anticoagulants oraux directs, Maladie thromboembolique veineuse, Fibrillation auriculaire non valvulaire, Traitement anticoagulant, Pharmacocinétique, Antidote


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Antagonistes de la vitamine K : utilisation pratique
  • E. Lesteven, C. Cavalié, V. Siguret
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome mononucléosique et pathologies hématologiques liées au virus d'Epstein-Barr
  • C. Besson, J. Lupo, C. Laurent, P. Morand, S. Latour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.