Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Photographie clinique par smartphone en chirurgie plastique et protection des données personnelles : développement d’une plateforme sécurisée et application sur 979 patients - 11/07/18

Clinical photography by smartphone in plastic surgery and protection of personal data: Development of a secured platform and application on 979 patients

Doi : 10.1016/j.anplas.2018.06.005 
J. Djian a, , A.G. Lellouch a , C. Botter a , J. Levy b , A. Burgun c , M. Hivelin a , L. Lantieri a
a Service de chirurgie plastique, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Service de chirurgie plastique, hôpital Trousseau, Paris, France 
c Biomédicale informatique, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 11 juillet 2018

Résumé

Objectifs

La photographie clinique en chirurgie plastique et reconstructrice a connu une révolution numérique. Le stockage des données en ligne, les moyens d’analyse massive tels que les algorithmes de reconnaissance faciale posent le problème de la protection des données personnelles. Nous évaluons l’intérêt d’une plateforme, en lien avec le dossier médical informatisé, permettant d’indexer et de centraliser de manière sécurisée et intelligente ce contenu photographique.

Patients et méthode

Nous avons interrogé 300 plasticiens français sur leur usage des smartphones dans leur pratique quotidienne. Nous avons parallèlement développé une suite logicielle appelée Surgeon©, permettant de manière sécurisée d’indexer, trier, envoyer à partir d’un smartphone, des photographies sur le serveur sécurisé de notre hôpital universitaire. Chaque séquence photographique était qualifiée grâce à un formulaire dédié. Nous avons étudié prospectivement, entre le 1er mai 2017 et le 30 mars 2018, le nombre de patients photographiés, le nombre de séquences et photographies prises, le nombre moyen de séquences par patient.

Résultats

Sur 86 plasticiens répondants, 81 ne pourraient se passer de leur smartphone. Les photographies étaient stockées dans leur smartphone (50 %) ou synchronisées vers des stockages en ligne (25,6 %). Ils étaient une majorité (80,2 %) à être favorable à l’utilisation d’une application sécurisée dédiée. Notre application a permis de photographier 979 patients, soit 2345 séquences et 8112 photographies, avec une moyenne de 2,28 séquences par patient.

Conclusion

L’ergonomie et la sécurité de cette plateforme sur site, qui ont autorisé son implantation dans un service hospitalier, permettent d’envisager une diffusion large.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The clinical photography in plastic and reconstructive surgery has known a numerical breakthrough. The storage of online data, massive means of analysis such as facial recognitions algorithms poses a serious issue when it comes to the protection of personal data. We will assess a platform's benefits in connection with the computerized medical record, which will allow keeping the photos filed and centralized in a smart and secure manner.

Method

We interviewed 300 plastic surgeons about the role of smartphone in their clinical practice. Concomitantly, we developed an innovative platform called Surgeon©, a secure way to index, file and send photographs with a smartphone on our hospital's server. Each photographic sequence was qualified using a specific form. We then collected prospectively, between May 1st 2017 and March 30th 2018, the number of patients photographed, the number of sequences and photographs taken and the average number of sequences per patient.

Results

Out of 86 French plastic surgeons surveyed, 81% say that they could not go on with their daily practice today without their smartphone. Photographs taken were stored in their smartphones (50%) or synced with virtual storage (25.6%). A majority (80.2%) would use a dedicated secured smartphone application. Our application allowed us to photograph 979 patients, or 2345 sequences and 8112 photographs, with an average of 2.28 sequences per patient.

Conclusion

Thanks to its ergonomics and security, this platform can be set up in a hospital ward and beyond.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie plastique, Photographie clinique, Smartphone, Applications, PACS, Base de données d’images, FHIR, EMR

Keywords : Plastic surgery, Clinical photography, Smartphone, Apps, PACS, Image database, FHIR, EMR


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.