Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Robots de téléprésence et intersubjectivation - 11/07/18

Telepresence robots and intersubjectivation

Doi : 10.1016/j.evopsy.2018.01.001 
Jean-Luc Rinaudo, Professeur en sciences de l’éducation
 Université de Rouen-Normandie, Cirnef EA 7454, rue Lavoisier, 76841 Mont-Saint-Aignan cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’objectif de ce texte est d’analyser le vécu d’étudiants ayant bénéficié d’un robot de téléprésence, lors d’une période d’empêchement pour des cours à l’université.

Méthode

Cette recherche s’inscrit dans le courant de la psychopathologie du virtuel quotidien. À l’issue de la période d’utilisation du robot, des entretiens non directifs de recherche ont été menés avec les étudiants.

Résultats

L’analyse montre que le dispositif a un apport sur le plan pédagogique mais surtout peut être vécu par ces étudiants comme un espace potentiel de subjectivation car il apparaît comme venant éviter un possible effondrement et facilite ainsi la mise au travail d’éléments psychiques qui n’ont pas été élaborés auparavant.

Discussion

Le robot est vécu comme une possibilité de corps augmenté mais, au-delà, comme un sujet augmenté dans lequel les étudiants projettent une partie d’eux-mêmes, permettant en miroir, une appropriation subjective de soi. Enfin, il faut rappeler que ce dispositif concerne une formation. Toute formation bouleverse les repères, à la façon dont l’adolescent a à vivre les changements qui l’affectent. Le rôle des pairs est important dans le sentiment de permanence de l’identité.

Conclusions

On repère la possibilité d’un espace d’intersubjectivation qui permet la construction du lien sur trois niveaux : la subjectivation du sujet empêché représenté par le robot-avatar ; la subjectivation de ses pairs ; le lien interne du groupe.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

The aim of this paper was to analyze the experiences of students to whom a telepresence robot was made available in periods during which they were prevented from attending university courses.

Methods

This research uses a psychopathological approach to everyday virtual life. At the end of the period of use of the robot, non-directive research interviews were conducted with the students.

Results

The analysis shows that the device can be experienced by these students as a potential space of subjectivation because it appears to help avoid a possible collapse and thus facilitates the mobilization of psychic elements that were not previously elaborated.

Discussion

The robot is experienced as the possibility of an augmented body, and, beyond, of an augmented subject into which the students project a part of themselves, enabling a subjective appropriation of the self via a mirror effect. Finally, it is important to recall that this device is used within an educational program. Any educational or learning process upsets references, as for an adolescent experiencing the changes that affect him. The role of peers is important in sustaining a sense of permanence of identity.

Conclusion

There is thus the possibility of a space of intersubjectivation enabling the construction of the link on three levels: the subjectivation of the absent subject represented by the avatar-robot; the subjectivation of the subject's peers; the internal links of the group.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Robot, Avatar, Subjectivation, Intersubjectivité, Étudiant, Entretien, Technologie de l’information et de la communication, Formation à distance

Keywords : Robot, Avatar, Subjectivation, Intersubjectivity, Student, Interview, Information and communication technology, E-learning


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Rinaudo JL. Robots de téléprésence et intersubjectivation. Evol psychiatr 2018 ; vol (n̊) : pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 83 - N° 3

P. 427-434 - juillet 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La conception des robots et le fantasme de leur mutinerie : transitionnalité d’un double créatif ou syndrome de Münchhausen par procuration ?
  • Sylvain Missonnier
| Article suivant Article suivant
  • Le Chat et la souris : les adolescents à la conquête de nouveaux mondes virtuels
  • Michael Stora, Xanthie Vlachopoulou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.