Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prospective evaluation of the management of urinary tract infections in 134 French nursing homes - 25/07/18

Évaluation prospective de la prise en charge des infections urinaires dans 134 établissements pour personnes âgées dépendantes

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.387 
L. Lemoine a, C. Dupont b, A. Capron b, E. Cerf b, M. Yilmaz c, D. Verloop b, K. Blanckaert d, E. Senneville e, S. Alfandari f,
a Soins de suite polyvalents, centre hospitalier de Tourcoing, 59200 Tourcoing, France 
b ARS Hauts-de-France (anciennement Nord-Pas-de-Calais), 59000 Lille, France 
c OMEDIT Hauts-de-France (anciennement OMEDIT Nord-Pas-de-Calais), 59000 Lille, France 
d CEPIAS Hauts-de-France (anciennement ARLIN Nord-Pas-de-Calais), 59000 Lille, France 
e Service universitaire des maladies infectieuses et du voyageur, centre hospitalier de Tourcoing, 59200 Tourcoing, France 
f Service de réanimation et maladies infectieuses, centre hospitalier de Tourcoing, 59200 Tourcoing, France 

Corresponding author. Service de réanimation et maladies infectieuses, centre hospitalier Dron, 59208 Tourcoing cedex, France.Service de réanimation et maladies infectieuses, centre hospitalier Dron, 59208 Tourcoing cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Highlights

This study assessed the management of urinary tract infections in 134 nursing homes.
Each nursing home could include up to five consecutive case patients.
Erroneous diagnostic criteria were used in 21% of cases.
First-line antibiotics complied with guidelines in 30% of reclassified diagnoses.
Multiple deficiencies in the diagnosis and management of urinary tract infections were identified which will help define priorities for intervention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Prospective assessment of the management of urinary tract infections (UTI) in the nursing homes of the Hauts-de-France region.

Patients and methods

A 50-question form had to be filled in for up to five consecutive residents treated for UTI in each nursing home. If necessary, diagnoses were reclassified according to the 2014 French Infectious Diseases Society guidelines. Analyses were presented per supposed (reported) and reclassified diagnoses.

Results

Of 397 contacted facilities, 134 participated and informed 444 UTI episodes. Reported diagnostic criteria were burning urination (32%), malodorous urine (29%), confusion (28%), and turbid urine (19%). Twenty-one percent of diagnoses were based on erroneous criteria. Less than 50% of residents had a urine dipstick test performed and 94% a urine culture. The main pathogen was Escherichia coli. Reported indications were uncomplicated cystitis (32%), unspecified UTI (26%), complicated cystitis (9%), while no reason was given in 25% of cases. Only 10% of diagnoses were consistent with the guidelines: complicated cystitis (49%), asymptomatic bacteriuria (21%), acute pyelonephritis (21%), male UTI (9%). Almost 85% of prescriptions were active on the isolated bacteria. The empirical antibiotic therapy was consistent with the diagnosis in 16% of cases (30% for reclassified diagnoses). The two most prescribed antibiotic classes were fluoroquinolones (22.1%) and oral third-generation cephalosporins (19.1%). Only two of 157 possible de-escalations were performed. Duration of treatment was adequate for 19% of UTIs (9.6% of reclassified cases).

Conclusion

Our study revealed multiple deficiencies in diagnosis, antibiotic choice, treatment duration, and reevaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Évaluation prospective de la prise en charge des infections urinaires (IU) dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes des Hauts-de-France.

Patients et méthodes

Questionnaire (50 questions) pour cinq cas consécutifs d’IU maximum par établissement. Les diagnostics rapportés ont, si besoin, été corrigés selon les recommandations de la SPILF. Les résultats sont exprimés par rapport aux diagnostics supposés (rapportés) ou reclassifiés.

Résultats

Sur 397 structures sollicitées, 134 ont participé et saisi 444 épisodes d’IU. Les symptômes étaient brûlures mictionnelles (32 %), urines malodorantes (29 %), confusion (28 %), urines troubles (19 %) ; 21 % des diagnostics d’IU reposaient sur des critères erronés. Moins de 50 % des résidents ont eu une bandelette urinaire et 94 % un ECBU. Le principal pathogène était Escherichia coli. Les motifs de prescription étaient cystite simple (32 %), IU sans précision (26 %), cystite compliquée (9 %), sans motif noté (25 %). Seuls 10 % des diagnostics étaient conformes aux recommandations : cystite compliquée (49 %), bactériurie asymptomatique (21 %), pyélonéphrite aiguë (21 %), IU masculine (9 %). La 1re ligne était adaptée au diagnostic dans 16 % des cas (30 % pour les diagnostics reclassés). Les antibiotiques les plus prescrits étaient fluoroquinolones (22,1 %) et C3G orales (19,1 %). Sur 157 désescalades possibles, deux ont été faites. La durée était conforme pour 19 % des IU (9,6 % des cas reclassés).

Conclusion

L’étude montre plusieurs lacunes sur les critères diagnostiques, le choix, la durée et la réévaluation des antibiotiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Urinary tract infections, Nursing homes, Elderly, Antibiotics

Mots clés : Infections urinaires, EHPAD, Personnes âgées, Antibiotiques


Plan


 Presented in part at the 17th JNI, Lille 2016.


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 5

P. 359-364 - août 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Practice guidelines for the management of adult community-acquired urinary tract infections
  • F. Caron, T. Galperine, C. Flateau, R. Azria, S. Bonacorsi, F. Bruyère, G. Cariou, E. Clouqueur, R. Cohen, T. Doco-Lecompte, E. Elefant, K. Faure, R. Gauzit, G. Gavazzi, L. Lemaitre, J. Raymond, E. Senneville, A. Sotto, D. Subtil, C. Trivalle, A. Merens, M. Etienne
| Article suivant Article suivant
  • Interpreting carbapenem susceptibility testing results for Pseudomonas aeruginosa
  • M. Micaëlo, F. Brossier, N. Bréchot, C.E. Luyt, Q. Lu, A. Monsel, V. Jarlier, A. Aubry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.