Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La paranoïa au travers de la procédure pénale - 06/09/18

Paranoia through penal procedure

Doi : 10.1016/j.amp.2018.06.003 
Laurent Layet 1
 Service UMD, Centre Hospitalier de Montfavet, avenue de la pinède, CS 20107, 84918 Avignon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Cet article propose une vignette médico-légale d’un cas de paranoïa qui permet de mobiliser les données cliniques et les enjeux juridiques au travers de trois questions fondamentales aux trois temps de la procédure pénale : celle de la responsabilité en pré-sentenciel ; celle de la position paranoïaque au moment du procès ; celle de la dangerosité en post-sentenciel. Des « simples » aménagements de la personnalité les plus limitrophes du fonctionnement psychique normal au délire caractérisé, certains auteurs évoquent un continuum alors que d’autres décrivent au contraire des états psychiques distincts. Le clinicien se trouve régulièrement dans l’impasse face à ce type de situation par la mobilisation affective, émotionnelle et passionnelle mise en jeu. Ce cas illustre les limites du système judiciaire et de la psychiatrie face à la question de la paranoïa.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

One clinical case. Three steps of a criminal proceeding. The opportunity to approach clinical data and legal issues through three essential questions. Pre-sentence responsibility; paranoid position at the time of trial; post-sentence dangerousness. From marginal, « simple » personality reorganization, normal psychic functioning, to characterized delusion. Is there a continuum? Some mentioned it. Are we facing distinctive psychic states? Some think there are. In front of a situation involving emotion, mood, and passion, clinicians regularly face a dead end. This case shows both legal system and psychiatry limits addressing paranoia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cas clinique, Dangerosité, Discernement, Expertise médico-légale, Homicide, Paranoïa, Responsabilité pénale

Keywords : Clinical case, Criminal liability, Dangerousness, Discernment, Forensic expertise, Homicide Paranoia


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° 7

P. 691-693 - septembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La paranoïa : des aliénistes au DSM-5
  • Anne-Hélène Moncany
| Article suivant Article suivant
  • La paranoïa à l’épreuve de la psychiatrie et de la justice. Traitement médical : médicaments et consentement
  • Cyril Manzanera

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.