Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Néonaticides multiples ou en série : quelles spécificités ? - 07/09/18

Multiple or serial neonaticides: Which specificities?

Doi : 10.1016/j.neurenf.2018.07.008 
L. Simmat-Durand
 CERMES3 UMR CNRS 8211 Inserm U988, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 45, rue des Saints-Pères, 75270 Paris cedex 6, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 07 septembre 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Les néonaticides sont rares dans les pays industrialisés et plus encore la répétition de cette même issue lors des différents accouchements de l’histoire d’une femme. La fascination qu’exerce ce phénomène conduit à une médiatisation sans précédent de quelques affaires où une femme est accusée du meurtre de plusieurs de ses enfants.

Méthode

Une revue de presse de 1990 à 2017 a permis de collecter plus de 2400 articles concernant 393 néonaticides présumés commis de 1990 à 2015 dont 76 (+2 tentatives) dans des affaires multiples, les 25+2 mères ayant tué de deux à huit nouveau-nés.

Résultats

Ces femmes sont en moyenne plus âgées (32,9 ans versus 27,0 ans pour celles qui n’ont tué qu’un seul nouveau-né) car elles ont le plus souvent déjà d’autres enfants vivants, mais leur âge à la première grossesse ou au premier néonaticide permet de relativiser ce constat (respectivement 23,2 et 28,9 ans). Elles sont plus souvent en couple et ont un rapport complexe à leur corps avec un désir de grossesse mais pas d’enfant. Les décisions judiciaires concernant ces mères reflètent bien l’idée qu’il y a eu récidive, même si elle n’est pas définie au sens légal du terme, puisqu’elles sont plus souvent condamnées à des peines deux fois plus lourdes que les femmes n’ayant tué qu’un seul enfant (10,48 ans versus 5,8 ans).

Conclusion

Cette analyse permet de s’interroger sur les spécificités éventuelles des mères qui ont tué successivement plusieurs de leurs nouveau-nés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Neonaticide cases are scarce in industrial countries and even more so the repetition of such an option during a woman's delivery stories. This phenomenon is fascinating and fuels unprecedented media campaigns of some cases when a woman is prosecuted for the murder of several of her children.

Method

A press review for the years 1989–2017 allowed collecting more than 2400 articles concerning 393 suspected neonaticides perpetrated during the 1990–2015 period among which 74 (+2 attempts) were multiple or serial, the 25+2 mothers having killed or left to die two to eight newborns.

Results

These women were on average older (32.9 versus 27) compared to those having killed only one newborn because they had in many cases yet other living children. Their ages at the first pregnancies or at the first neonaticides allowed to relativize this data (respectively 23.2 and 28.9). They were more often partnered or married and had a complicated link to their body willing to become pregnant but not to have children. Only one mother was considered as having experienced a denial of pregnancy, the others having confessed that they recognized at least one of their pregnancies. The concerned children were not included in a parental project, because the mothers or their partners had already decided beforehand against having children or having more than a number of children. Except in one case, the psychiatric assessments concluded that there was no abolition of the discernment, but for some of the mothers a diminished mental capacity. The court decisions concerning these mothers reflected the consideration of recidivism, even if not in a legal sense, as they were condemned to heavier sentences than the mothers having killed only one child (10.48 years in prison versus 5.8).

Conclusion

This analysis highlights the characteristics of women having killed two or more of their neonates and shows the challenge for the courts in understanding the situations having conducted the mothers to multiply such acts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infanticides, Néonaticides, Récidive, Meurtres en série

Keywords : Infanticides, Neonaticides, Recidivism, Serial crimes


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.