Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence et attentes de l’utilisation des « médecines alternatives et complémentaires » pendant la radiothérapie en 2016 : étude prospective - 07/09/18

Prevalence and expectations of “alternative and complementary medicine” use during radiotherapy in 2016: A prospective study

Doi : 10.1016/j.canrad.2018.06.016 
C. Dupin a, , A. Arsène-Henry b , T. Charleux a , T. Haaser a , R. Trouette a , V. Vendrely a
a Service d’oncologie-radiothérapie, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux, avenue Magellan, 33600 Pessac, France 
b Service d’oncologie-radiothérapie, institut Curie, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 07 septembre 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Objectif de l’étude

Les médecines alternatives et complémentaires sont définies comme toute substance ou technique de médecine non allopathique utilisée pour améliorer la santé et la qualité de vie. L’objectif de cette étude observationnelle prospective était d’évaluer l’utilisation des médecines alternatives et complémentaires en cours de radiothérapie.

Matériel et méthodes

Un questionnaire était remis la dernière semaine de traitement aux patients pris en charge pour un cancer du sein, de la prostate ou de la sphère ORL dans notre centre en 2016.

Résultats

Sur l’année 2016, 132 patients ont été inclus. Cinquante-sept patients (43 %) ont utilisé une médecine alternative et complémentaire en cours de radiothérapie, davantage des femmes (61 %) que d’hommes (35 %) (p=0,005), 44 % des patients atteints d'un cancer de la sphère ORL, 57 % de patientes atteintes d'un cancer du sein et 24 % des patients atteints d'un cancer de la prostate. Le sexe était cependant le facteur confondant. Si les médecines alternatives et complémentaires étaient utilisées avant la radiothérapie, 82 % des patients y ont eu recours pendant la radiothérapie, contre 30 % s’ils en étaient naïfs (p<10−7). Les coupeurs de feu (68 %), l’homéopathie (26 %) et les magnétiseurs (21 %) étaient les médecines alternatives et complémentaires prépondérantes. Diminuer les effets secondaires cutanés et muqueux des traitements était l’objectif dans 61 % des cas, améliorer le bien-être pour 28 % et traiter le cancer pour 9 %. Soixante-douze pour cents des patients conseilleraient à leur proche d’utiliser les médecines alternatives et complémentaires et 87 % souhaiteraient en être informés à l’hôpital.

Conclusion

Les médecines alternatives et complémentaires sont davantage utilisées par les femmes et par les patients y ayant eu recours avant la radiothérapie. Les effets recherchés sont principalement de diminuer les effets secondaires des traitements. Les patients sont demandeurs d’une information médicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

Alternative and complementary medicine is defined as any substance or technique of non-allopathic medicine used to improve health and quality of life. The purpose of this prospective observational study was to evaluate the use of alternative and complementary medicine during radiotherapy.

Material and methods

A questionnaire was given the last week of treatment to all patients treated for breast cancer, prostate cancer or head and neck cancer in our centre in 2016.

Results

In 2016, 132 patients were included. Fifty-seven patients (43%) used alternative and complementary medicine during radiotherapy, more women (61%) than men (35%) (P=0.005). The use of alternative and complementary medicine varied according to locations: 44% of head and neck cancers, 57% of breast cancers and 24% of prostate cancers, but sex was the confounding factor. If alternative and complementary medicine was used before radiotherapy, 82% of patients used it during treatment, compared to 30% if they were naive (P<10−7). Healing touch (68%), homeopathy (26%) and magnetisers (21%) were the most used alternative and complementary medicines. Sixty-one percent of patients used alternative and complementary medicine to reduce skin and mucosal side effects of treatments, 28% to improve well-being, and 9% to treat cancer. Seventy-two percent of all patients would advise their loved one to use an alternative and complementary medicine and 87% would like information about them in the hospital.

Conclusion

Alternative and complementary medicines are used more by women, and by patients who used them before radiotherapy. The desired effects are mainly to reduce the side effects of the treatments. More than 80% of patients, whether or not they use alternative and complementary medicine, demand medical information.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médecines alternatives et complémentaires, Homéopathie, Soins de support, Épidémiologie

Keywords : Alternative and complementary medicine, Homeopathy, Supportive care, Epidemiology


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.