Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prescription d'antidépresseurs chez les enfants et les adolescents - 27/09/18

[37-209-A-30]  - Doi : 10.1016/S1633-776X(18)94135-9 
X. Benarous a, b, , C. Cravero a, D. Cohen a, c
a Service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière, Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 
b Groupe de recherches sur l'analyse multimodale de la fonction cérébrale, Inserm UMR-S 1105, Université de Picardie Jules-Verne, 1, chemin du Thil, 80000 Amiens, France 
c CNRS UMR 7222, Institut des systèmes intelligents et robotiques, UPMC, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En 2003, les mises en garde européennes puis américaine issues des agences de régulation du médicament ont mis un frein brutal à une prescription devenue exponentielle des antidépresseurs chez l'enfant et l'adolescent. Les données issues d'études de pharmacoépidémiologie, de réanalyses d'essais thérapeutiques et d'essais cliniques de grande envergure ont permis de mieux connaître le profil d'efficacité et de tolérance de ces molécules, et de donner une réponse plus nuancée quant à leur place en pédopsychiatrie. En cas de prescription d'un antidépresseur, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont toujours à privilégier compte tenu de leur moindre effet indésirable par rapport aux tricycliques. L'importance de l'effet thérapeutique des ISRS dépend des indications : modéré pour le trouble obsessionnel compulsif (TOC), modéré à faible pour les troubles anxieux, et faible pour les troubles dépressifs. Dans les TOC de l'enfant, la clomipramine, la sertraline et la fluvoxamine ont obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) en France mais aucune molécule n'a d'AMM pour les troubles anxieux avant 18 ans. Dans la dépression de l'enfant, la fluoxétine est la molécule ayant le plus montré son efficacité contre placebo, avec une indication chez l'enfant à partir de 8 ans. Une augmentation modérée des idées et des comportements suicidaires est observée chez les enfants et adolescents lors de l'introduction du traitement, et justifie une surveillance rapprochée, en particulier en cas d'idées suicidaires préexistantes. Dans tous les cas, une prescription d'antidépresseur chez le jeune doit être intégrée à une approche globale incluant des interventions ciblant les facteurs environnementaux et développementaux dépressogènes et toujours en association avec une psychothérapie qui reste le traitement de première intention des troubles anxieux et dépressif de l'enfant et de l'adolescent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Antidépresseurs, Dépression de l'enfant et de l'adolescent, Indications, Modalités de prescription, Risque suicidaire


Plan


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Psychiatrie 2018;15(3):1-11 [Article 37-209-A-30].


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Soins institutionnels aux enfants et aux adolescents souffrant de troubles envahissants du développement (troubles du spectre autistique, psychoses précoces)
  • J. Hochmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.