Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les symptômes thymiques liés à l’usage d’alcool - 10/10/18

Thymic symptoms related to the use of alcohol

Doi : 10.1016/j.amp.2018.08.009 
Catherine Molitor a, , b , Pierre Maurage c, Géraldine Petit d, Marie Poncin d, Sophie Leclercq d, Benjamin Rolland e, Philippe de Timary b, d
a Service de psychiatrie adulte, clinique Saint-Jean, 23–29, rue de la Blanchisserie, B1000 Bruxelles 
b Service de psychiatrie adulte, clinique universitaire Saint-Luc, 10, avenue Hippocrate, B1200 Bruxelles 
c Institute of psychology, université catholique de Louvain, 1, Place de l’Université B-1348, Louvain-la-Neuve, Belgique 
d Institute of neuroscience, université catholique de Louvain, 1, Place de l’Université B-1348, Louvain-la-Neuve, Belgique 
e Université de Lyon, centre hospitalier le Vinatier, 69678 Bron, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Si l’existence de liens entre consommation éthylique et symptômes thymiques paraît évidente, la nature et les mécanismes qui sous-tendent ces interactions s’avèrent en revanche très complexes et moins bien connus. Cet article, qui s’appuie essentiellement sur des données empiriques et destinées aux cliniciens, vise à décrire de quelle manière la compréhension de ces symptômes thymiques permet de dégager des pistes de travail ou leviers pour le travail clinique avec les patients alcoolo-dépendants. Nous développons en particulier la manière dont la consommation aiguë entraîne des réactions émotionnelles, hors contexte d’abus ou de dépendance (caractère syntone par rapport au cadre social de consommation, « binge-drinking »). Les consommations chroniques, menant à l’abus ou à la dépendance, sont par la suite abordées en détaillant de quelle manière leur interaction biologique avec le circuit de récompense cérébrale modifie notablement l’humeur, en fonction d’un principe d’allostasie. Nous mettons aussi en évidence le rôle de facteurs de personnalité tels que la conscience de Soi dans la relation qui peut exister entre dépression et « craving ». Nous insistons également sur des manifestations annexes aux symptômes thymiques que sont les troubles de cognition sociale fréquents chez les patients alcooliques, menant souvent à un isolement social ainsi qu’à des relations interpersonnelles conflictuelles qui peuvent à leur tour être des facteurs d’accentuation du vécu dépressif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Although the existence of links between alcohol consumption and thymic symptoms seems obvious, the nature and mechanisms underlying these interactions are, on the other hand, very complex and less well-known. This article, which relies mainly on empirical data and is intended for clinicians, aims to describe how understanding these thymic symptoms can identify avenues of work or levers for clinical work with alcohol-dependent patients. In particular, we develop the way in which acute consumption leads to emotional reactions, outside the context of abuse or dependence (symptom with the social framework of consumption, “binge-drinking”). Chronic consumption leading to abuse or dependence is then discussed, detailing how their biological interaction with the brain reward circuit significantly changes mood, based on a principle of allostasis. We also highlight the role of personality factors such as self-consciousness in the relationship between depression and craving. Furthermore we emphasize manifestations related to thymic symptoms such as social cognition disorders common in alcoholic patients, often leading to social isolation as well as conflicting interpersonal relationships which can in turn be factors of accentuation as far as depression symptoms are concerned.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Addiction, Alcool, Consommation, Craving, Émotion, Trouble de l’humeur, Symptôme, Psychologie cognitive

Keywords : Addiction, Alcohol, Cognitive psychology, Consumption, Craving, Emotion, Mood disorder, Symptom


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° 8

P. 813-818 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépression dans les schizophrénies : d’une évidence à l’obscurité, réflexions pour son diagnostic et sa prise en charge
  • Pierre-François Rousseau, Aïda Cancel, Christophe Lançon
| Article suivant Article suivant
  • Peut-on guider le traitement des hallucinations sur la base de la sémiologie et de la phénoménologie ?
  • Aïda Cancel, Pierre-François Rousseau, Renaud Jardri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.