Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Peut-on guider le traitement des hallucinations sur la base de la sémiologie et de la phénoménologie ? - 10/10/18

Can we guide the treatment of hallucinations on the basis of semiology and phenomenology?

Doi : 10.1016/j.amp.2018.08.008 
Aïda Cancel a, b, Pierre-François Rousseau b, Renaud Jardri c,
a Pôle de psychiatrie, université Montpellier, CHU Nîmes, Nîmes, France 
b Institut de neurosciences de la Timone, UMR 7289 CNRS, Marseille, France 
c Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, hôpital Fontan, université Lille, SCALab (CNRS UMR-9193), CHU de Lille, CS 70001, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant. Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, hôpital Fontan, CS 70001, 59037 Lille cedex, France.Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, hôpital FontanCS 70001Lille cedex59037France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’analyse sémiologique de l’hallucination peut être enrichie d’une approche dimensionnelle, qui permet notamment d’explorer ce phénomène de manière transnosographique. Dans le cas de l’hallucination acousticoverbale, trois dimensions sont communément utilisées : (i) le « quoi », qui définit la complexité sensorielle de l’hallucination ; (ii) le « qui », qui correspond à l’identité du locuteur mais également l’attribution à soi ou à autrui de ces stimuli ; et enfin (iii) le « where », qui renvoie à la localisation spatiale des voix perçues. Actuellement, l’imagerie fonctionnelle permet d’associer des signaux cérébraux spécifiques à certaines de ces caractéristiques phénoménologiques, telles que la modalité sensorielle décrite, le caractère intrusif de l’hallucination ou encore la perception de l’hallucination comme intrapsychique ou au contraire spatialisée. Une caractérisation clinique fine de ces expériences peut par ailleurs permettre de guider certains traitements psychiatriques, tels que la neuromodulation (rTMS, tDCS), grâce à des outils de neuronavigation. En effet, des cibles de stimulation transcrânienne noninvasive peuvent être repérées précisément et pour chaque individu sur la base des données cliniques et des données de l’imagerie fonctionnelle de capture hallucinatoire propre au sujet. Ainsi l’exploration fine de la phénoménologie et de la sémiologie hallucinatoire est en mesure, aujourd’hui, de nous aider à mieux traiter nos patients et à les soulager de symptômes envahissants et parfois pharmacorésistants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The semiological exploration of hallucinations can be enriched by a dimensional approach, which helps to explore these experiences trans-nosographically. In the case of acoustic-verbal hallucinations, three clinical dimensions have been described: the “what”, which defines the sensory complexity of hallucinatory experiences ; the “who”, which refers to the speaker's identity but also to self-other (mis)attribution ; and finally the “where”, which refers to the spatial location of the voices. Functional brain imaging can associate specific neural signals or networks with these phenomenological features, such as the sensory modality involved in the experience, the intrusiveness of hallucinations or the intrapsychic/spatialized nature of the voices. A precise clinical characterization of hallucinatory experiences can be used to guide psychiatric treatments, such as noninvasive brain stimulations, using neuronavigation tools. Indeed, individual cortical targets can be precisely identified combining clinical data with hallucinations’ capture functional imaging data. Overall the subtle exploration of hallucinations’ phenomenology and semiology is now able to guide clinicians in providing better care and relieve invasive and potential drug-resistant symptoms.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hallucination, Sémiologie, Imagerie par Résonance Magnétique, Phénoménologie, Stimulation magnétique transcrânienne, Traitement

Keywords : Hallucinations, Functional Magnetic Resonance, Phenomenology, Semiology, Transcranial Magnetic Stimulation, Treatment


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° 8

P. 819-823 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les symptômes thymiques liés à l’usage d’alcool
  • Catherine Molitor, Pierre Maurage, Géraldine Petit, Marie Poncin, Sophie Leclercq, Benjamin Rolland, Philippe de Timary
| Article suivant Article suivant
  • Le microbiote intestinal gouverne-t-il notre cerveau ?
  • Guillaume Fond

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.