Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Validation du biais contre les indices infirmatoires chez un échantillon francophone de patients schizophrènes - 11/10/18

Validation of the bias against disconfirmatory evidence in a French-speaking sample of schizophrenic patients

Doi : 10.1016/j.encep.2018.07.001 
O. Lefebvre a, , V. Leleu a, b, c, M. Mehmet a, V. Yon a
a Centre hospitalier Philippe-Pinel, 74410, route de Paris, 80044 Amiens, France 
b Université Lille Nord de France, 59000 Lille, France 
c UDL3, PSITEC, domaine universitaire du Pont-de-Bois, 59650 Villeneuve-d’Ascq, France 

Auteur correspondant. Service hospitalo-universitaire, centre hospitalier Philippe-Pinel, route de Paris, 80000 Amiens, France.Service hospitalo-universitaire, centre hospitalier Philippe-Pinelroute de ParisAmiens80000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 11 octobre 2018

Résumé

Objectifs

L’objectif de notre étude a été de vérifier la généralité du biais contre les indices contradictoires chez un échantillon francophone de patients schizophrènes. Ce biais est une persistance accrue d’interprétations incorrectes face à la contradiction, préalablement démontrée chez des patients schizophrènes issus de plusieurs communautés linguistiques non francophones.

Méthode

Dans une tâche de décision picturale, 20 schizophrènes, 20 dépressifs et 20 participants témoins ont réévalué à 8 étapes successives, 6 interprétations proposées pour des dessins émotionnellement neutres mais initialement incomplets. Chaque étape ajoutait un fragment du dessin de l’image représentée. La réévaluation des interprétations incorrectes entre les étapes, ou score de changement, comme la sévérité des symptômes dépressifs étaient mesurés pour tous les participants. L’échelle des symptômes positifs et négatifs (PANSS) ainsi que l’échelle pour l’évaluation des symptômes positifs étaient administrées aux seuls patients schizophrènes.

Résultats

L’évolution du score de changement en fonction des étapes fut significativement moins prononcée chez les schizophrènes que dans les autres groupes. Seuls les symptômes négatifs de la PANSS étaient significativement corrélés à ce dernier.

Discussion

Ces résultats ont permis de répliquer la spécificité de ce biais sur un petit échantillon de patients schizophrènes francophones. L’absence de corrélation significative de ce biais avec les symptômes positifs généraux et les mesures de délire ont été discutés au regard de la petite taille de l’échantillon, comme du statut explicatif de ce biais.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

The purpose of this study was to verify the generality of the bias against disconfirmatory evidence in a French-speaking sample of schizophrenic patients. This bias is a heightened persistence of incorrect interpretations in front of contradictions, previously demonstrated in schizophrenic patients coming from non-French-speaking communities.

Method

In a pictorial decision task, 20 schizophrenic, 20 depressive and 20 control participants reappraised during eight successive steps, six interpretations proposed for emotionally neutral but initially incomplete pictures. Each step added a fragment of the picture represented. The reappraisal of the plausibility of incorrect interpretations between each step (change score [CS]) was measured for all the participants. The positive and negative symptoms scale as well as the scale for the assessment of positive symptoms were only administered to schizophrenic patients.

Results

Evolution of CS as a function of the seven last steps was significantly less pronounced in the schizophrenic samples. Only the negative dimension of the PANSS was correlated to the CS.

Discussion

These results replicated the BADE in a small French-speaking schizophrenic sample. The absence of a significant correlation between the BADE and the positive symptoms and measures of delusion was discussed with regard to both the small size of the sample and the explicative status of this bias.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Schizophrénie, Biais cognitifs, BADE, Délire

Keywords : Schizophrenia, Cognitive biases, BADE, Delusion


Plan


© 2018  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.