Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Technique et résultats de l'écho-doppler dans les complications non sténosantes des abords vasculaires de l'hémodialyse chronique

Doi : JMV-10-2003-28-4-0398-0499-101019-ART6 

G. Franco [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Technique et résultats de l'écho-doppler dans les complications non sténosantes des abords vasculaires de l'hémodialyse chronique. schémie, vol, hyperdébit, anévrysmes

L'ancienneté et le siège de la fistule artério-veineuse (FAV) sont des facteurs d'accroissement du débit sanguin qui peuvent retentir sur la fonction cardiaque. Les FAV cubitales et les pontages sont les moins souvent en cause. Le débit moyen normal d'une fistule distale est de 465 ± 250 ml/mn et celui des fistules proximales de 750 ± 309 ml/mn. La mesure est effectuée en écho-doppler pulsé sur l'artère humérale ou l'artère axillaire. En cas d'un hyperdébit mal toléré, le bilan doit pouvoir orienter vers le type d'intervention correctrice possible : ligature de l'artère radiale proximale limitant l'apport artériel de la FAV au seul flux rétrograde de l'artère radiale fournie par l'artère cubitale via les arcades palmaires, prolongation distale par pontage ou transposition radiale après vérification de l'état des artères de l'avant-bras. L'ischémie peut être la conséquence du vol vasculaire qui est d'autant plus important que la fistule est proximale et le débit élevé, entraînant la décompensation d'une artérite préexistante. L'étude de la vascularisation distale en doppler continu et couleur, fistule ouverte et fermée sous compression, est primordiale dans le diagnostic positif et l'orientation thérapeutique. Le débit doit être calculé avec précision car les démarches diagnostique et thérapeutique en seront affectées. En cas d'hypodébit associé à des signes ischémiques, on recherchera une ou des lésions sténosantes accessibles à un geste de revascularisation angioplastique, voire chirurgicale. En cas d'hyperdébit, la réduction peut être efficace. Si le signal doppler distal est normal ou peu perturbé FAV ouverte, l'origine ischémique des symptômes doit être rediscutée. Si la compression de la FAV rétablit un signal pulpaire, l'ischémie pourra en règle être traitée en modifiant l'abord. Si aucun flux n'est détectable FAV fermée, l'artérite distale domine le tableau et la FAVdoit être souvent fermée. L'ischémie veineuse est beaucoup plus rare, faisant rechercher une sténose veineuse en aval de la FAV. L'ectasie diffuse de la veine fait rechercher un obstacle d'aval, sténose ou thrombose du drainage ou un hyperdébit. Le faux anévrisme sur ponction transfixiante réalise un hématome pulsatile avec image d'un ou plusieurs jets en doppler couleur, associée ou non à des images de thrombus mural. Le pontage prothétique se complique de faux anévrisme intra-capsulaire par détérioration pariétale au niveau des points de ponction.

Abstract

Technique and results of duplex-Doppler for non-stenosing complications of vascular access for chronic hemodialysis: ischemia, steel, high flow rate, aneurysm

Two factors increasing flow rate in arteriovenous fisulae (AVF) with the subsequent risk for cardiac function, are the site of the access and time since its creation. Cubital AVF and bypasses are less often involved. Mean flow rate in a distal fistula is 465 ± 250 ml/min. For proximal fistulae, mean flow rate is 750 ± 309 ml/min. Flow rate is measured by pulsed duplex-Doppler of the humeral artery or the axillary artery. If high flow rate is poorly tolerated, careful assessment should provide an orientation concerning appropriate correction: ligature of the proximal radial artery to limit arterial inflow to the AVF which is then comes solely from retrograde flow from the radial artery via the palmar arcades and the cubital artery; distal prolongation by radial bypass or transposition after checking the state of the forearm arteries. Vascular steel can lead to ischemia, which is greater for high flow proximal fistulae, with the risk of aggravating pre-existing arteritis. Continuous color-Doppler exploration of the distal vessels, with the fistulae open and closed with compression, is primordial to establish the positive diagnosis and the appropriate therapeutic approach. Flow rate must be determined accurately. If low flow rate is associated with signs of ischemia, angioplastic or surgical revascularisation may be required for identified and accessible areas of stenosis. If the flow rate is too high, reduction may be effective. If the distal Doppler signal is normal or minimally perturbed with the open AVF, the fistula may be the cause of the ischemia. If no flow can be detected when the AVF is closed, the distal artery is involved and may have to be closed. Venous ischemia is much more uncommon and may be caused by venous stenosis downstream from the fistula. Diffuse venous ectasia may result from a downstream obstruction due to stenosis or thrombosis, or to excessive flow. In the event of a false aneurysm, a pulsitile hematoma is visualized by color Doppler with one or more spurts, associated or not with images of mural thrombosis. Deterioration of the vessel walls at the point of puncture can lead to intra-capsular false aneurysm.


Mots clés : Hémodialyse , Vol , Hyperdébit , Ischémie , Anévrysme , Echo-doppler

Keywords: Hemodialysis , Steel , High flow rate , Aneurysm , Duplex-scan


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 28 - N° 4

P. 200-205 - octobre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de l'examen ultrasonique dans le retard de maturation des fistules natives pour hémodialyse chronique
  • G. Franco
| Article suivant Article suivant
  • Surcroît du flux dans l'artère basilaire durant le vertige de position
  • A. Berni, L. Tromba, L. Falvo, L. Barhoumi, E. Palermo

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité