Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le pontage aorto-bifémoral : traitement de référence ou intervention du passé ?

Doi : JMV-12-2003-28-5-0398-0499-101019-ART3 

J. Cron [1],

C. Cron [2],

J.P. Cron [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le pontage aorto-bifémoral : traitement de référence ou intervention du passé ?

Bien que l'efficacité clinique du pontage aorto-bifémoral dans le traitement des lésions occlusives aorto-iliaques soit reconnue, il est responsable de complications lui faisant préférer d'autres méthodes moins invasives. Une connaissance précise de cette morbidité est donc nécessaire avant d'évaluer et de comparer ces alternatives thérapeutiques. Le but de cette étude était de rapporter, à partir de l'analyse récente d'un groupe important de malades opérés par la même équipe, les complications évolutives du pontage aorto-bifémoral.

Entre 1975 et 1996, 720 malades ont été opérés du carrefour aortique par pontage aorto-bifémoral pour lésions occlusives. L'indication opératoire a été portée dans 68 % des cas pour une claudication invalidante, dans 28 % des cas pour des douleurs de décubitus et dans 4 % des cas pour des troubles trophiques. Le suivi moyen a été de 9,6 ans. Vingt-trois malades ont été perdus de vue (3,2 %). Cent-soixante complications évolutives des prothèses ont été répertoriées (21,3 % des malades) : 10 infections de prothèse (1,3 %), 14 faux-anévrysmes aortiques (2 %), 40 faux-anévrysmes fémoraux (5,5 %), 82 thromboses de prothèses (11,2 %) et 14 sténoses fémorales anastomotiques (1,9 %). Ces complications ont conduit à 9 décès (1,2 % des malades) et à 23 amputations (3,2 % des malades).

A l'analyse de ces résultats, la mortalité tardive imputable aux prothèses reste faible par rapport aux autres causes de décès. Les complications évolutives des prothèses sont nombreuses mais leur incidence sur les décès et les amputations reste limitée. Le pontage aorto-bifémoral est une technique sûre et doit rester le traitement de référence pour l'évaluation des autres méthodes de revascularisations.

Abstract

Aortofemoral bypass: gold-standard or outdated?

Although aorto-bifemoral bypass procedures have proven efficacy for the treatment of aortoiliac occlusion, complications have led to a preference for less invasive interventions. A precise knowledge of this morbidity is thus necessary to evaluate and compare outcome with alternative techniques. The purpose of this study was to analyze the course of complications observed in a large group of patients who recently underwent aorto-bifemoral bypass performed by the same team.

Between 1975 and 1996, 720 patients underwent aorto-bifemoral bypass procedures for occlusion. Indication for surgery was invalidating claudication in 68%, pain at rest in 28% and trophic disorders in 4%. Mean follow-up was 9.6 years. Twenty-three patients were lost to follow-up. One hundred sixty cases of prosthesis complications were recorded (21.3% of patients): ten infections (1.3%), 14 false aortic aneurysms (2%), 40 false femoral aneurysms (5.5%), 82 prosthetic thrombotic events (11.2%), and 14 femoral anastomotic strictures (1.9%). These complications led to death in nine patients (1.2%) and amputation in 23 (3.2%).

Analysis of the results show that late mortality attributable to the prosthesis was minimal compare with other causes of death. Numerous complications occur late after prosthetic repair but their impact on mortality and amputations is limited. Aorto-bifemoral bypass is a safe technique that remains the gold standard for evaluation of other revascularization methods.


Mots clés : Pontage aorto-bifémoral , Complications , Résultats à long terme

Keywords: Aorto-bifemoral bypass , Complications , Long-term results


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 28 - N° 5

P. 258-264 - décembre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouveaux marqueurs biologiques des syndromes coronariens aigus
  • C. Meune, E. Martins, Y. Fulla, J.F. Bergmann, J.Y. Devaux, J.J. Mourad
| Article suivant Article suivant
  • Anévrisme de l'aorte abdominale au cours de la maladie de Behçet
  • M. Taberkant, H. Chtata, B. Lekehal, M. Alaoui, Y. Sefiani, A. Boughroum, O. Mahi, A. El Mesnaoui, A. Benjelloun, F. Ammar, Y. Bensaid

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité