Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Legionella - 18/10/18

[90-05-0195-A]  - Doi : 10.1016/S2211-9698(18)73302-5 
L. Beraud , A.-G. Ranc, G. Descours, G. Lina, S. Jarraud
 Centre national de référence des légionelles, Hospices civils de Lyon, Groupement Hospitalier Nord, bâtiment O - CBPN, 103, Grande-Rue de la Croix Rousse, 69317 Lyon cedex 4, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La légionellose ou maladie des légionnaires est une infection pulmonaire décrite pour la première fois en 1976. Depuis ce jour, les connaissances bactériologiques et épidémiologiques que nous avons de cette pathologie se sont renforcées. La présentation clinique, bien que non spécifique, est clairement décrite et des outils biologiques permettent un diagnostic certain et rapide. La légionellose caractérisée par une pneumonie représente la forme la plus fréquente des maladies liées à Legionella, avec une incidence stable en France de 1400 cas par an environ. Néanmoins, des syndromes pseudogrippaux appelés fièvre de Pontiac et des formes extrapulmonaires sont rapportés. Les techniques de diagnostic ont elles aussi évolué, entraînant en France une modification des critères de la déclaration obligatoire en 2011. Le diagnostic rapide par recherche d'antigènes urinaires reste la référence mais d'autres méthodes diagnostiques sont à présent utilisables, telle que la PCR (polymerase chain reaction) sur prélèvement respiratoire. La mise en culture des échantillons respiratoires reste nécessaire pour typer les isolats lors des investigations épidémiologiques. Les techniques d'identification et de typage des souches évoluent également, notamment grâce à la spectrométrie de masses (MALDI-TOF - matrix assisted laser desorption ionisation-time of flight) et au séquençage de génome complet pour l'épidémiologie moléculaire. Malgré ces avancées technologiques, l'évolution des patients atteints de légionellose est défavorable et conduit au décès dans 10 à 30 % des cas, notamment chez les patients immunodéprimés ou pour les cas nosocomiaux. La résistance des souches de Legionella aux antibiotiques utilisés, à savoir macrolides, fluoroquinolones et rifampicine, reste anecdotique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Légionellose, Pneumonie, Maladie à déclaration obligatoire, Diagnostic, Antigènes urinaires


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Identification bactérienne par spectrométrie de masse type MALDI-TOF
  • E. Carbonnelle, P.C. Morand
| Article suivant Article suivant
  • Leptospirose : moyens diagnostiques
  • P. Bourhy, M. Picardeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.